Une très petite moisson

La production de blé tendre n’atteint pas les 30 Mt. Celle de maïs reste « incertaine ».

« Selon les estimations au 1er août 2020, la production française de blé tendre atteindrait 29,7 millions de tonnes (Mt), pour un rendement moyen de 68,3 q/ha. Elle baisserait sur un an de 24,9%, et de 15,9% par rapport à la moyenne 2015-2019, souligne le ministère de l’agriculture dans une publication Agreste diffusée le 5 août. La production d’orge et d’escourgeon, estimée à 11,3 Mt, régresserait de 17,8% sur un an malgré une hausse de la sole, les rendements diminuant de 13,3 q/ha en un an pour s’établir à 57,4 q/ha.

« L’évaluation de la production de maïs est incertaine à cette date », souligne le ministère qui envisage néanmoins un rendement en hausse de 2,5 q/ha sur un an attendu à 88,7 q/ha. Dans un contexte de hausse des surfaces (+7,7%), la production de maïs pourrait atteindre 14,4 Mt (+10,8%). La production de maïs-fourrage serait en hausse de 6% sur un an, à 17,26 Mt.

La récolte de colza diminuerait de 4,8% à 3,33 Mt. Le tournesol devrait voir sa production augmenter de 37,4% grâce à une forte progression des surfaces. Les rendements en soja s’inscrivent en légère hausse (27,2 q/ha). Les protéagineux afficheraient une légère baisse de leur production (-0,6% sur un an), la progression des surfaces ne compensant pas la baisse des rendements, en féverole, en pois comme en lupin.

BC

A télécharger : La qualité des blés tendres récoltés en 2020 (Arvalis, FranceAgriMer, sept. 2020)

Lisez également

Méthanisation : quand la justice s’en mêle

La Confédération paysanne s’estime « légitimée à agir contre les dérives de la méthanisation » par un jugement …