L’Apli veut une baisse de 5% de la production

L’Apli veut une baisse de 5% de la production

Quelques dizaines d’éleveurs de l’Apli ont manifesté pacifiquement, le 14 mai aux abords du ministère de l’agriculture, pour dénoncer la « baisse continue de la rémunération des producteurs de lait malgré les promesses et objectifs des Etats généraux de l’alimentation ».

Pendant que deux dirigeants de l’Apli (Association des producteurs de lait indépendants), Sylvain Louis, président, et Boris Gondouin, administrateur et membre du comité directeur de l’EMB (European milk board), étaient reçus par Nathalie Barbe, conseillère de Didier Guillaume en charge des filières animales, une petite cinquantaine d’éleveurs venus des différents bassins laitiers français ont occupé pacifiquement un carrefour de la rue de Varenne, empêchés par les forces de l’ordre de s’approcher du ministère de l’agriculture tout proche.

A leur sortie, Sylvain Louis et Boris Gondouin (notre photo) ont expliqué que le coût de production se situait en moyenne à 450 €/1000 l dans toute l’Europe, bien au-dessus des prix pratiqués actuellement par les transformateurs. Insistant sur le besoin de régulation du secteur laitier, ils réclament une baisse de 5% de la production, conformément au Programme de responsabilisation face au marché (PRM) cher à l’Apli. « On voudrait un code de l’agriculture, comme il y a un code la route. Au ministère, on nous répond que l’Etat ne peut pas tout et on affiche une volonté d’exportation. Hier, l’eldorado, c’était la Russie ou la Chine. Maintenant, c’est l’Afrique. C’est scandaleux si ça fait baisser le prix du lait en France. »

BC

54321
(0 votes. Average 0 of 5)