Les prairies ont souffert en août

Les prairies ont souffert en août

Les régions Hauts-de-France, Grand-Est et Bourgogne-Franche-Comté présentent « les déficits les plus marqués ».

« Entre le 20 juillet et le 20 août 2018, les températures élevées et les faibles précipitations ont pesé sur la pousse mensuelle d’herbe. Dans ce contexte, la production cumulée des prairies permanentes est moins favorable qu’au mois de juillet même si elle reste dans la norme au plan national (-7 % par rapport à la pousse de référence à la même période) », indique le ministère de l’agriculture dans une note de conjoncture mise en ligne le 31 août. « Plus d’un tiers des régions fourragères sont désormais déficitaires par rapport à la pousse cumulée de référence 1982-2009. Au 20 août, 77 % de la pousse annuelle de référence a été réalisée. Les régions Hauts-de-France, Grand-Est et Bourgogne-Franche-Comté sont celles dans lesquelles les déficits sont les plus marqués. »

A lire également : La collecte laitière s’oriente à la baisse (24 août 2018)

54321
(0 votes. Average 0 of 5)