Un aspirateur d'ammoniac

Un aspirateur d'ammoniac

Le Lely Sphere vise à assainir l’ambiance dans le bâtiment et à valoriser, sous forme d’engrais, l’azote contenu dans le lisier.

L’ammoniac est un précurseur de particules fines, polluantes et nocives, dans l’atmosphère. Or, l’agriculture est à l’origine de 98% des émissions françaises de ce gaz, dont près de la moitié (42%) émanent du seul secteur bovin, a rappelé Elise Lorinquer (Institut de l’élevage), le 16 octobre en visioconférence. Les pertes ont lieu au pâturage (15% du total), mais surtout dans les bâtiments, lors du stockage des effluents (la couverture d’une fosse permet de réduire de 40% à 80% les émissions) et de leur épandage (un pendillard permet 40% de pertes en moins, un enfouisseur 80% en moins). Ces matériels devraient bénéficier d’encouragements financiers dans le cadre du plan de relance. « Le volet agroécologique, doté de 135 millions d’euros, cible aussi la qualité de l’air. La liste des matériels éligibles est en cours d’élaboration », indique Lionel Launois, chargé de mission au ministère de l’agriculture.

Séparer l’urine

Sans attendre, Lely a levé le voile, le 6 octobre, sur son système Sphere, expérimenté dans quatre fermes néerlandaises. Comment ça marche ? « Tout d’abord, le lisier et l’urine sont immédiatement séparés l’un de l’autre. L’urine s’écoule par les bandes de séparation jusqu’à la fosse, tandis que le lisier reste au-dessus. Il s’agit de la première étape pour limiter les émissions ; en effet, la séparation à la source réduit les émissions d’ammoniac dans le bâtiment. Le Lely Sphere N-Capture crée une dépression dans la fosse et extrait les gaz du lisier, produits sous le sol du bâtiment et juste au-dessus. Cela inclut également les reliquats d’ammoniaque produits à la surface des caillebotis et dans la fosse. Le filtre du N-Capture capture l’ammoniaque et utilise l’acide pour le convertir en engrais écologique. Le robot racleur Lely Discovery Collector maintient le sol du bâtiment propre, mais surtout aspire régulièrement le lisier solide, et le transporte jusqu’à un point de vidange choisi par l’éleveur. »

70% d’émissions en moins

« Les mesures officielles dans les élevages pilotes ont montré que les émissions totales d’ammoniac des bâtiments sont réduites d’environ 70%. » Le  système Lely Sphere « se distingue également par sa réutilisation de l’azote comme substitut aux engrais chimiques. Des tests pratiques ont montré qu’il est possible de récolter entre 10 kg et 20 kg d’azote par vache et par an (…) Le système Lely Sphere produit trois types d’engrais : l’azote minéral, de la qualité d’un engrais minéral, évacué dans l’eau produite par le N-Capture ; le phosphate et l’azote organique, dans la partie solide du lisier ; le potassium, dans la partie liquide de la fosse », précise encore Lely.

BC

54321
(0 votes. Average 0 of 5)