100 vaches dans 20 % des élevages bretons

Les performances technico-économiques des élevages laitiers bretons ont progressé cet hiver, indique Eilyps, entreprise de conseil en élevage.

« La hausse des effectifs par élevage s’est poursuivie en 2019. C’est + 2,3 vaches laitières (VL) comparé à 2018. En cinq ans, on est passé de 62 à 75 VL (+21%). Avec cette restructuration régulière de la production laitière, la livraison annuelle moyenne par élevage atteint 568 000 litres. 20% des troupeaux dépassent maintenant les 100 VL », constate Eilyps dans un communiqué du 28 février.

Entre octobre 2019 et janvier 2020, la production a progressé de plus de 1 kg de lait par vache et par jour. « La bonne digestibilité des ensilages de maïs, notamment des tiges/feuilles, permet cette meilleure efficacité laitière. Notons également la bonne préservation de la santé métabolique des troupeaux. Cet hiver, les taux ont gagné respectivement +0,7 point en TB et +0,6 point en TP. »

+ 18 €/1000 l en 2019

« La conjoncture laitière s’étant bien maintenue tout au long de l’année , le prix payé affiche un gain de 18 €/1000 l, s’établissant en moyenne à 365 €/1000 l. 13 € proviennent d’un meilleur prix de base et 5 € de la plus-value supplémentaire liée aux taux. »

« Avec un prix du lait conforté et une production laitière stable sur 2019, la marge sur coût alimentaire progresse. On passe à 5,4 €/VL présente/jour (+0,2 €/VL/j), ou à 271 €/1000 litres (+17 €). C’est au printemps que le gain obtenu a été le plus élevé. Les écarts entre élevages restent importants ».

BC

Lisez également

Les prairies se reprennent

La douceur des températures et le retour de la pluie ont permis de compenser en …