BCEL Ouest, Copavenir, Évolution et GDS Bretagne vont fusionner

BCEL Ouest, Copavenir, Évolution et GDS Bretagne vont fusionner

Les conseils d’administration de BCEL Ouest, de Copavenir, dÉvolution et des GDS Bretagne ont voté, le 16 novembre 2020, le projet de fusion des différentes entités autour d’une seule coopérative, Innoval. La fusion devrait être effective au 1er juillet 2021.

Au 1er juillet, une nouvelle coopérative va voir le jour. Elle résultera de la fusion de BCEL Ouest (conseil en élevage dans le Finistère, les Côtes-d’Armor et le Morbihan), de Copavenir (conseil en élevage en Charente et dans la Vienne), dÉvolution (spécialiste de la génétique en France) et des GDS Bretagne (acteurs de la santé animale dans les 4 départements bretons). Ses compétences seront vastes et couvriront la collecte de données, le conseil en élevage, la santé des animaux, la reproduction et la génétique. Cette nouvelle entité fédérera 30 000 éleveurs répartis sur 24 départements ! Le siège de cette entité devrait être dans un premier temps situé à Noyal-sur-Vilaine, sur le site actuel d’Évolution. « Ce rapprochement a été voté à l’unanimité », précise Patrice Guiguian, éleveur dans le Morbihan et président de BCEL Ouest. Le nouveau projet a déjà été présenté aux salariés de l’entreprise. « Nous voulons proposer aux éleveurs des prestations complètes englobant le conseil, la collecte des données, le sanitaire, la génétique et la reproduction. Nos adhérents respectifs sont soucieux de limiter les doublons dans le conseil en élevage. Chaque éleveur pourra choisir parmi une large gamme de services et de compétences. »

BCEL Ouest, Évolution et GDS Bretagne collaborent ensemble, depuis plus de quatre ans, à des projets communs au sein d’Innoval. « L’arrivée de la génomique dans la sélection génétique nous a rapprochés et nous a donné l’habitude de travailler ensemble ». Innoval s’est déjà doté d’un outil commun de gestion de données en élevage, à savoir Icownect, permettant aux éleveurs de gérer leur exploitation plus efficacement.

Les trois entités historiques d’Innoval ont commencé à réfléchir à la fusion il y a deux ans. Copavenir a rejoint ce nouveau projet  qui reste « ouvert à tous les éleveurs et tous les partenaires qui voudront participer à sa construction dans un esprit mutualiste. »

Outre l’opportunité de proposer un service complet aux éleveurs, cette fusion s’explique par des raisons démographiques avec la baisse continue du nombre d’éleveurs et donc d’adhérents. Elle permettra une mutualisation des coûts. Par ailleurs, l’arrivée des nouvelles technologies et la montée en compétence des éleveurs impliquent des investissements conséquents dans les équipements informatiques et les compétences des salariés pour continuer à innover.

 

54321
(0 votes. Average 0 of 5)