Coup de pouce aux OP

Les OP vont être accompagnées en matière de formation, d’outils numériques ou d’appui juridique de sorte que « les agriculteurs puissent être le mieux armés possible pour défendre la valeur de leurs productions ».

Le ministère de l’agriculture a annoncé, le 12 mai, « l’ouverture des mesures d’appui aux organisations de producteurs (OP) et à leurs associations (AOP). Dotés de 6 millions d’euros, ces dispositifs visent à renforcer le pouvoir de négociation de ces structures dans leurs rapports au sein des filières alimentaires. Par le financement de formations, de matériels et de prestations de conseil, l’objectif est de leur permettre de s’emparer pleinement des outils de la loi Egalim et d’ainsi contribuer à une rémunération plus juste pour les agriculteurs », précise un communiqué.

La mesure se divise en deux volets. Le volet formation, doté de 2 millions d’euros, « agit pour la montée en puissance des OP et AOP dans la négociation collective. Les cycles de formation sont d’ores et déjà ouverts pour les filières d’élevage et sont opérés par des organismes sélectionnés par VIVEA (fonds d’assurance formation pour les non-salariés du secteur agricole) et OCAPIAT (opérateur de compétences). Pour plus d’informations, OP et AOP sont invitées à se rendre sur les sites internet de VIVEA et OCAPIAT. »

Le volet investissements, doté de 4 millions d’euros dans le cadre du plan France Relance, « encourage le financement de systèmes d’informations adaptés et/ou des prestations de conseils externes (appui juridique par exemple). Par ce soutien, l’objectif est d’appuyer les OP existantes pour optimiser les outils prévus par la loi Egalim, encourager leur structuration et, à terme, soutenir le développement de nouvelles AOP. Ces dernières permettront de concentrer l’offre et de peser davantage dans les négociations commerciales. Ce guichet est piloté par FranceAgriMer et sera accessible dès le 26 mai 2021. Les dossiers complets déposés seront traités au fil de l’eau. »

BC

A télécharger : Organisation économique et revenu agricole (CEP, août 2021)

Lisez également

La marge laitière en phase ascendante

La MILC a atteint 140 €/1000 l en septembre et « devrait encore croître » sur la …