Danone arrête le lait dans le Sud-Ouest

Le site de Villecomtal-sur-Arros (Gers) va être réorienté vers la fabrication de produits végétaux d’ici à un an.

« À Villecomtal-sur-Arros dans le Gers (seule usine laitière Danone dans le Sud-Ouest, NDLR), près de 200 producteurs de lait viennent d’apprendre que, dans un an, leur lait ne sera plus collecté », indique la FNPL dans un communiqué du 17 novembre. « Danone, ancien laitier dans le Gers, a décidé de transformer son site pour concevoir des produits végétaux. »

La FNPL « apporte son soutien à tous ces producteurs victimes d’un plan social brutal qui ne dit pas son nom. Dans une région déjà touchée par d’importantes restructurations, il est vital pour les éleveurs de pouvoir continuer la production laitière. Comme la fermeture d’une usine a, dans une région, des conséquences qui vont au-delà des pertes d’emplois directs, la remise en cause de la collecte dans un département a aussi des conséquences lourdes en termes d’emplois et de vitalité économique au-delà des agriculteurs. »

« Danone, poursuit la FNPL, est une entreprise à mission et si sa seule mission n’est pas de verser des dividendes aux actionnaires, s’assurer du devenir de paysans qui les alimentés loyalement depuis des années est une obligation morale (…) Danone, entreprise laitière historique, entreprise qui a signé notre plan de filière, doit assumer et proposer des solutions de collecte pour tous », conclut le communiqué.

24 M€ investis dans 3 laiteries

Le projet de reconversion du site de Villecomtal a été présenté le 15 novembre 2021 aux partenaires sociaux et au président de l’organisation de producteurs (OP) de lait concernée, indique Danone dans un communiqué. Ce projet « prévoirait, dans une phase de transition, l’accompagnement de chaque collaborateur et un soutien individualisé aux éleveurs. La transformation du site serait prévue à l’horizon de l’automne 2022. Les premières boissons végétales (principalement à base d’avoine) sous la marque Alpro devraient être produites à Villecomtal au second trimestre 2023. » L’investissement est annoncé à « plus de 43 millions d’euros pour l’installation de lignes de dernière génération pour livrer les marchés français et européen ».

En parallèle, Danone annonce que « 24 millions d’euros seraient également investis dans les laiteries de Bailleul (Hauts-de-France), Pays de Bray (Normandie) et Saint-Just-Chaleyssin (Auvergne-Rhône-Alpes) en vue d’adapter leur capacité de production de produits laitiers frais, principalement pour les marques Danone, Activia, Danette, Light&Free… »

BC

Lisez également

Un guide du bâtiment laitier

Le Cniel publie « Construire un bâtiment pour le troupeau laitier : démarche, outils, acteurs …