Les éleveurs laitiers américains en difficulté

Les éleveurs laitiers américains en difficulté

Agri-Mark, une coopérative laitière située dans l’état du Massachusetts, sur la côte Est des États-Unis, collectant 300 millions de gallons de lait, pour le compte de 1 200 exploitations laitières de la région de la Nouvelle Angleterre et de l’état de New York, vient d’envoyer une lettre à ses adhérents, conjointement à leur paiement mensuel de lait. Ce document contient un graphique indiquant des prévisions 2018 de prix du lait assez sombres ainsi qu’une liste des numéros de téléphone des centres de prévention contre le suicide.

Les producteurs laitiers américains, comme bon nombre de leurs homologues étrangers, font face pour la quatrième année consécutive à la baisse des prix du lait et l’inquiétude grandit que la souffrance psychologique soit trop importante et que nombre d’entre eux se sentent acculés au suicide.  Will Rogers, l’un de ces éleveurs, propriétaire d’une ferme familiale à Warren dans l’état du Massachusetts, déclare que les prix actuels du lait sont identiques à ceux d’il y a plusieurs dizaines d’années et qu’ils ne couvrent que les trois quarts de ses charges de fonctionnement. Il déplore le caractère anxiogène de la lettre et regrette que celle-ci ne présente par les efforts législatifs pour obtenir un projet de loi agricole 2018 plus favorable. Selon lui, le courrier aurait également pu relayer les perspectives d’amélioration du programme d’assurance “safety-net” pour les agriculteurs, promulgué quelques jours plus tard dans le cadre du dernier accord sur le budget fédéral. La coopérative, via Blake Gendebien, agriculteur et membre du conseil d’administration, reconnaît que cette lettre était directe, mais, qualifie de « courageuse » la démarche de la coopérative qui aborde le problème de front et « s’éloigne ainsi de la stigmatisation qui veut que la santé mentale soit quelque chose de honteux, dont on ne parle pas et qui doit rester caché. »

54321
(0 votes. Average 0 of 5)