Les éleveurs plus touchés par le burn-out

En 2017, la MSA a accompagné 3 500 agriculteurs en souffrance psychologique. Les éleveurs sont le plus touchés par l’épuisement professionnel.

En 2017, 3 500 agriculteurs en situation de burn-out ou d’épuisement professionnel ont été aidés par la MSA, qui a engagé près de 4,5 millions d’euros pour les aider.
Les difficultés personnelles (19,5%), les problèmes d’organisation du travail combinés aux soucis financiers et personnels (18,82%) et  le stress engendré par les conséquences des crises climatiques et des attaques de bétail expliquent ces burn-out.
69,5 % des bénéficiaires de l’accompagnement de la MSA sont des hommes, âgés de plus de 40 ans (74 % des agriculteurs sont âgés entre  41-60 ans). Les producteurs laitiers (39,9 % des dossiers) et les éleveurs de la filière viande (26,99 %) sont de loin les plus touchés.
Les agriculteurs hésitent moins à exprimer leur souffrance ainsi la MSA constate que 56,67 % des exploitants agricoles  ont contacté directement les services d’action sociale.
Dans le cadre de l’aide au répit, 50,78 % des exploitants agricoles ont bénéficié de 10 jours de remplacement et 20,16 % d’entre eux de 8 jours. Pour pallier les absences des bénéficiaires, les Services de remplacement sont intervenus dans 90 % des exploitations concernées, représentant un total de 27 980 jours de remplacement.

Lisez également

Pascal Le Brun président des coopératives laitières

Pascal Le Brun, producteur de lait dans le Calvados, a été élu, le 22 juin, …