GEA se recentre sur la traite

GEA se recentre sur la traite

La société GEA se sépare de deux sociétés pour se recentrer sur la traite et notamment les nouvelles technologies.

Le 10 novembre 2020, l’Allemand GEA a annoncé, dans un communiqué de presse, la revente de Japy SAS, un fabricant français de tanks à lait basé à Dijon, et de Royal De Boer Stalinrichtingen B.V., un fournisseur hollandais de matériel d’élevage (traitement des lisiers notamment).  Selon GEA, ces deux sociétés ont généré un chiffre d’affaires cumulé d’environ 50 millions d’euros en 2019.  Elles sont désormais la propriété de Mutares SE & Co. KGaA, une société de capital-investissement cotée en bourse. Les deux parties ont convenu de ne pas divulguer les détails financiers de la transaction qui est soumise à l’approbation du contrôle des fusions. La clôture de la transaction est prévue en décembre 2020.
La vente permettra à la division Farm Technologies de GEA de se concentrer sur l’automatisation de la traite, la conception de solutions intelligentes pour la gestion des troupeaux et sur des produits garantissant la qualité du lait, l’hygiène des installations et améliorant la santé des vaches. GEA continuera à revendre les produits des deux sociétés cédées pour continuer à répondre aux besoins individuels des clients.

54321
(0 votes. Average 0 of 5)