403 €/1000 l, nouveau prix de revient

403 €/1000 l, nouveau prix de revient

Les coûts de production du lait viennent d’être calculés ou recalculés par le Cniel, en plaine, en montagne ou en bio.

Dans une notice explicative mise en ligne le 12 novembre, l’interprofession laitière (Cniel) vient de recalculer les coûts de production à partir d’un nombre d’exploitations « plus conséquent et divers », notamment dans les régions Nord-Pas-de-Calais, Normandie, Bretagne et Pays de la Loire. En pratique, 653 exploitations conventionnelles de plaine, 44 exploitations de montagne et 145 exploitations biologiques sont ajoutées dans l’échantillon étudié en 2020, qui comporte au total 2 159 ateliers conventionnels, 866 ateliers de montagne et 290 ateliers biologiques.

483 €/1000 l en montagne

Au niveau national, ce rebasement conduit à un écart, pour l’année 2018, de + 8 €/1000 l sur le coût de production (497 € vs 489 €) et de + 16 €/1000 l sur le prix de revient (400 € vs 384 €) du lait conventionnel de plaine. En montagne, le coût de production atteint 623 €/1000 l (+ 3 €) et le prix de revient 461 €/1000 l (+ 2 €). En bio, le coût de production atteint 752 €/1000 l et le prix de revient 534 €/1000 l – c’est la première fois que le Cniel avance des chiffres pour ce marché.

547 €/1000 l en bio

Le nouvel échantillon d’exploitations a également servi à calculer des coûts de production et des prix de revient pour 2019. Ils s’établissent respectivement à 499 et 403 €/1000 l en lait conventionnel de plaine, à 644 et 483 €/1000 l en montagne, à 764 et 547 €/1000 l en bio.

BC

A télécharger :

Notice méthodologique (Cniel, 12 novembre 2020)

Tableau de bord hebdomadaire des produits laitiers (FranceAgriMer, 13 novembre 2020)

Enquête annuelle laitière 2019 (ministère de l’agriculture, 16 novembre 2020)

A visionner : « Grande incertitude sur les marchés laitiers » (vidéo Cniel, 12 novembre 2020)

54321
(0 votes. Average 0 of 5)