Gros plan sur les patrimoines agricoles

Une croyance populaire accorde aux agriculteurs de devenir « riche » à la retraite. Un rapport démontre exactement l’inverse.

L’Observatoire des inégalités a publié, le 1er juin, un Rapport sur les riches en France. Faute de définition d’un seuil de « richesse » comme il existe un seuil de « pauvreté », le rapport retient l’approche allemande qui le fixe au double du niveau de vie médian, soit 3 673 € par mois pour une personne seule (après impôts), 5 511 € pour un couple, 7 700 € pour une famille avec deux enfants. On peut aussi être « riche » en patrimoine. Définition retenue : posséder plus du triple du patrimoine médian, c’est-à-dire plus de 490 000 euros : 16 % des ménages (4,5 millions) dépassent ce seuil de fortune, et 4 % des ménages sont millionnaires.

En moyenne, les riches « sont un peu plus âgés que l’ensemble de la population. Ce sont le plus souvent des cadres supérieurs du privé ou du public. Les travailleurs indépendants (chefs d’entreprise, médecins, juristes, etc.) ne sont pas en reste et sont surreprésentés dans le 1 % ou le millième le plus riche », note le rapport. Ainsi, 10 % des professionnels des activités juridiques et comptables gagnent plus de 18 450 € par mois, 10 % des médecins-dentistes plus de 18 290 € par mois, et 10 % des vétérinaires plus de 10 830 € par mois.

Un patrimoine divisé par 3 à la retraite

En termes de catégories professionnelles, ce sont les agriculteurs qui possèdent les plus gros patrimoines. Ils devancent les professions libérales et les cadres supérieurs, tant en ce qui concerne le patrimoine médian (respectivement 613 700 €, 515 300 € et 331 500 €) que le patrimoine minimum des 10 % les plus fortunés (respectivement 1,79 M€, 1,63 M€ et 0,92 M€), ou le patrimoine maximum des 10 % les moins fortunés (respectivement 152 300 €, 27 700 € et 21 700 €). Au moment de cesser son activité professionnelle, la hiérarchie est bouleversée. Le patrimoine médian des agriculteurs retraités est divisé par trois (190 200 €) et se reclasse loin derrière celui des professions libérales/cadres supérieurs retraités (402 800 €) ou celui des artisans-commerçants ou chefs d’entreprise retraités (279 900 €).

Si 17,2 % des cadres supérieurs en activité reçoivent un héritage supérieur à 100 000 €, la proportion monte à 22,5 % chez les cadres supérieurs… retraités. Elle atteint 27,3 % chez les professions libérales en activité et 25,5 % chez les agriculteurs-artisans-commerçants-chefs d’entreprise en activité. Elle tombe à 10,5 % dans les professions intermédiaires, 6,7 % chez les employés et est « non significative » parmi les ouvriers.

BC

A télécharger :

Valeur vénale des terres en 2021 (ministère de l’agriculture, juillet 2022)

A lire également :

26 % d’agriculteurs sous le seuil de pauvreté (6 janvier 2022)

Les revenus agricoles bruts supérieurs à ceux des indépendants (17 déc. 2021)

Un niveau de vie inférieur en élevage (11 octobre 2021)

Lisez également

Les grands troupeaux tiennent la forme

Les clôtures de la campagne 2021/2022 révèlent des résultats économiques « historiquement hauts » dans …