Interbev soutient le Planet-score

La filière viande voit en lui un « affichage fiable, complet et accessible à tous les consommateurs ».

« Suite à la remise des conclusions des expérimentations sur l’affichage environnemental menées depuis plusieurs mois dans le cadre de la loi Agec (1), Interbev annonce son soutien au Planet-score, projet développé par l’Itab (2) et ses partenaires », précise l’interprofession bétail et viande dans un communiqué du 28 octobre. « En effet, ce dernier est le seul à fournir une évaluation objective, complète et fiable sur l’impact environnemental des produits issus de l’élevage en prenant mieux en compte les impacts positifs de la production de viande, et en premier lieu la protection de la biodiversité et le stockage de carbone. Le Planet-score apporte également une réponse concrète, simple et facilement déployable répondant aux attentes des consommateurs en matière d’information environnementale. »

Ainsi, poursuit Interbev, « le Planet-score constitue la seule alternative crédible et compréhensible face aux projets d’affichage reposant sur la seule Analyse du Cycle de Vie (ACV). En effet, dans l’ACV, l’enjeu des émissions de gaz à effet de serre occulte d’autres aspects primordiaux sur lesquels l’élevage herbivore dispose d’atouts importants comme la biodiversité, le stockage de carbone, un moindre recours aux pesticides, la qualité des sols et de l’eau… De fait, elle favorise les modèles les plus intensifs de type feedlot américain par rapport aux modèles d’élevage français les plus herbagers, en totale contradiction avec les attentes des consommateurs et des organisations non gouvernementales. »

Une indication des conditions d’élevage

« Par ailleurs, Interbev soutient le principe du Planet-score de compléter les indicateurs environnementaux par des indicateurs sur les conditions d’élevage. Cet objectif va dans le sens de l’engagement fort de la filière élevage et viande en faveur d’un élevage respectueux du bien-être animal. L’interprofession souhaite poursuivre ces travaux avec l’Itab et ses partenaires pour compléter et finaliser ces indicateurs relatifs aux conditions d’élevage. »

« Enfin, l’interprofession appelle les pouvoirs publics au strict respect du cadre de la Loi Climat qui prévoit une période d’expérimentation de l’affichage environnemental de 5 ans permettant de finaliser les travaux en cours et de s’assurer de la meilleure compréhension et de l’acceptabilité des consommateurs. Elle sera particulièrement vigilante au strict respect de ce cadre qui permettra in fine aux responsables politiques et aux consommateurs de faire leur choix de manière éclairé et en toute connaissance de cause. »

BC

(1) Loi n° 2020-105 relative à la lutte contre le gaspillage et à l’économie circulaire

(2) Institut technique de l’agriculture biologique

A télécharger :

Lettre ouverte au premier ministre (Interbev, 14 déc. 2021)

L’affichage environnemental (IDDRI, octobre 2021)

Conjoncture hebdomadaire des viandes (FranceAgriMer, 5 novembre 2021)

Lisez également

Les prairies se reprennent

La douceur des températures et le retour de la pluie ont permis de compenser en …