Le prix du lait « au plus haut »

La valorisation beurre-poudre a dépassé 380 €/1000 l à la mi-octobre.

« A 356 €/1000 l, le prix du lait standard (38/32) conventionnel (hors AOP et bio) de FranceAgriMer poursuit sa hausse au mois d’août, atteignant son point le plus haut depuis que cette série est enquêtée », constate l’interprofession (Cniel) dans sa note mensuelle de conjoncture mise en ligne le 3 novembre. « La baisse saisonnière du prix du lait français a été relativement effacée cette année, la hausse des cours des commodités laitières ayant été répercutée sur le prix payé aux producteurs avec un certain décalage. » La valorisation beurre-poudre a atteint 381,6 €/1000 l à la mi-octobre (semaine 41), après 354,55 €/1000 l en septembre.

« Depuis le mois d’avril, le prix du lait est en hausse dans la plupart des pays européens, se situant de 8 à 18 % au-dessus de son niveau de l’année dernière en août (351,04 €/1000 l en Allemagne, ndlr). Cette hausse des prix reflète la hausse des cours des produits laitiers, mais également celle des charges qui pèsent sur les exploitations », souligne le Cniel. Selon le ministère français de l’agriculture, la hausse du prix d’achat des intrants s’est poursuivie au mois d’août 2021 : + 10,2 % par rapport à août 2020, après + 9,7 % en juillet. « Comme les mois précédents, ce sont les prix des engrais et ceux de l’énergie qui augmentent le plus fortement sur un an, avec respectivement + 29,9 % et + 21,3 %. »

BC

A visionner :

« Le marché des matières premières s’emballe à la hausse » (Cniel, 4 novembre 2021)

A télécharger :

Tableau de bord hebdomadaire des produits laitiers (FranceAgriMer, 16 nov. 2021)

Collecte hebdomadaire de lait de vache (FranceAgriMer, 16 nov. 2021)

Conjoncture lait de vache conventionnel (FranceAgriMer, 5 novembre 2021)

Conjoncture lait de vache bio (FranceAgriMer, 5 novembre 2021)

Conjoncture laitière au 25 octobre 2021 (Cniel)

Note de conjoncture mensuelle lait de vache (FranceAgriMer, 29 octobre 2021)

Lisez également

Plaidoyer pour les grands troupeaux

Pendant plusieurs années, Michel Welter a porté la ferme des 1000 vaches. Aujourd’hui consultant, il nous donne sa vision de l’élevage à travers quatre idées fortes.