La FCO gâche la rentrée

Une nouvelle souche de fièvre catarrhale ovine (FCO) est à l’origine de plus de 300 foyers dans le sud du Massif Central.

« Un épisode de sérotype 8 est en cours, occasionnant de la mortalité. La préfecture de l’Aveyron alerte sur la recrudescence de cas cliniques dans le sud du Massif Central et notamment dans le département depuis le mois d’août dernier », rapporte le bulletin hebdomadaire mis en ligne le 19 septembre par la plateforme ESA (épidémiosurveillance en santé animale).

« Au 15 septembre 2023, plus de 300 foyers présentant des signes cliniques étaient recensés. Le séquençage NGS (1) a été réalisé par la plateforme nationale de génomique (ANSES-Ploufragan) à partir de plusieurs sangs virémiques. Les pourcentages d’homologie montrent qu’il s’agit d’une souche de sérotype 8 différente de celles qui ont circulé en Europe depuis 2006. L’origine de cette nouvelle souche reste indéterminée. Cet événement est indépendant de l’émergence du sérotype 3 aux Pays-Bas. »

De fait, « vingt-huit foyers de FCO de sérotype 3 ont été détectés aux Pays-Bas autour d’Amsterdam entre le 6 et le 8 septembre 2023. Ils impliquent des élevages bovins, ovins et caprins, ou mixtes, comptant 1 à 552 animaux (source : Commission européenne le 18 septembre 2023). »

BC

(1) Séquençage nouvelle génération à haut débit

A télécharger :

Les signes cliniques de la FCO (Anses, 2023)

Bulletin de veille sanitaire du 26 septembre 2023 (Plateforme ESA)

Bulletin hebdomadaire des filières ruminants (Interbev, 21 sept. 2023)

Lisez également

6 200 €/ha en 2023

Le prix moyen des terres et prés libres a progressé de 1,5 % en 2023, en dépit d’un repli de 0,3 % dans les zones d’élevage bovin.