La ferme « des 1 000 veaux » reprise par T’RHEA

Le site d’engraissement de Saint-Martial-le-Vieux (Corrèze) va poursuivre son activité.

« Soumise à une procédure de redressement judiciaire, la Ferme de Saint Martial, centre d’engraissement situé à Saint-Martial-le-Vieux et détenu par Haute-Corrèze Communauté, a trouvé repreneur. Le tribunal de Guéret a rendu un avis favorable le 2 novembre pour la cession des biens et activités à la société T’RHEA », annonce un communiqué du 9 novembre. « Le groupe s’est construit sur l’exploitation d’un réseau de boucheries sur le pourtour méditerranéen et les produits élaborés de 3e et 4e transformation. Depuis 10 ans, la société T’RHEA intègre la filière en investissant dans l’abattage de découpe. Elle réalise 320 M€ de chiffre d’affaires pour son pôle viande et emploie 630 salariés. »

« En plus de la reprise de l’exploitation de la SAS ferme de Saint-Martial, la société T’RHEA souhaite acquérir le bien immobilier et le foncier. Elle s’est engagée à reprendre les fonds de commerce ainsi que les 2 salariés actuellement titulaires d’un contrat de travail. Haute-Corrèze Communauté cédera l’ensemble immobilier et foncier pour un montant de 750 000 € après accord du conseil communautaire du 9 décembre 2021. »

Engraissement et méthanisation

« La philosophie du projet de reprise vise à intégrer l’unité d’engraissement dans un dispositif plus vaste d’intégration verticale permettant à terme de valoriser la viande Limousine haut de gamme en partenariat avec les éleveurs du territoire et d’aboutir à une meilleure répartition de la valeur sur les différents acteurs de la filière. »

« Le site de Saint Martial est stratégique pour la société T’RHEA : terre d’élevage de la race Limousine et proximité des abattoirs de Brive, Thiviers et Limoges. Ils projettent un développement de l’activité avec la construction d’un nouveau bâtiment pour du stockage. »

« Cette offre présente un intérêt essentiel pour le développement du territoire au niveau local puisqu’elle permet de maintenir une unité d’engraissement en partenariat direct avec une unité de méthanisation. L’implantation de T’RHEA permettra de faire travailler l’économie locale et de conforter le développement économique du territoire : agriculteurs, entreprises locales. C’est une belle issue pour cette activité économique importante pour le territoire et pour la communauté de communes », conclut le communiqué.

BC

A télécharger :

Bulletin hebdomadaire des filières ruminants (Interbev, 1er déc. 2021)

Conjoncture mensuelle viande bovine (FranceAgriMer, 29 nov. 2021)

Repli des abattages de bovins en octobre 2021 (ministère de l’agriculture, 27 nov. 2021)

Lisez également

Le maïs n’est pas à la fête

Alors que le rendement du blé s’affiche en légère hausse sur un an, le maïs …