La MHE se propage

Alors que la maladie s’étend dans le Sud-Ouest, l’annonce d’un premier foyer en Suisse a finalement été infirmée.

À la date du 12 octobre, 453 foyers de la maladie hémorragique épizootique (MHE) avaient été recensés en France dans des élevages, indique le ministère de l’agriculture dans son dernier point de situation. « Ces foyers concernent les départements suivants : Pyrénées-Atlantiques, Hautes-Pyrénées, Haute-Garonne, Gers, Landes, Ariège. »

« En Europe, la Suisse a enregistré durant la semaine du 9 octobre son premier foyer de MHE à proximité de Berne. La zone réglementée de 150 km établie autour de ce foyer s’étend au-delà des frontières de la Suisse et touche plusieurs départements français. » Cette information a finalement été infirmée par les autorités suisses le 24 octobre.

Mortalité « très faible » et guérison rapide

« Dans les élevages infectés, le nombre d’animaux atteints est inférieur à 3 %. La mortalité constatée reste par ailleurs très faible (inférieure à 0,1 %). Une étude est engagée dans des élevages infectés pour consolider ces données. Les soins mis en œuvre permettent dans la quasi-totalité des cas une guérison des animaux malades en quelques jours », précise encore le ministère de l’agriculture.

BC

A télécharger :

Bulletin hebdomadaire de veille sanitaire (Plateforme ESA, 24 octobre 2023)

Inquiétude chez les éleveurs français (Chambres d’agriculture, 24 oct. 2023, page 3)

Bulletin hebdomadaire des filières ruminants (Interbev, 18 oct. 2023)

Circulaire du 10 octobre 2023 relative à la gestion de la MHE (ministère de l’agriculture)

Lisez également

6 200 €/ha en 2023

Le prix moyen des terres et prés libres a progressé de 1,5 % en 2023, en dépit d’un repli de 0,3 % dans les zones d’élevage bovin.