La rémunération sur l’étiquette ?

Les produits laitiers et la viande bovine vont expérimenter un étiquetage renseignant sur la rémunération des producteurs.

Un décret du 29 juin 2023 fixe la liste des productions agricoles pouvant entrer dans le périmètre de l’expérimentation – conduite sur les cinq prochaines années – d’un affichage destiné à « apporter au consommateur une information relative aux conditions de rémunération des producteurs de produits agricoles ».

Pourront s’associer à cette expérimentation les filières suivantes : les viandes bovine, ovine, caprine et porcine ; les fruits et légumes frais ; le lait de consommation et les produits laitiers (yaourts et laits fermentés, crème conditionnée, beurre et fromages) au lait de vache, de chèvre ou de brebis ; les œufs coquille.

Sans attendre, la Fédération nationale bovine (FNB) et l’enseigne Lidl ont lancé, à l’automne 2022, le Rémunéra-score dans 150 magasins du Grand Est. Il s’agit de viande de race Limousine commercialisée dans le cadre d’un contrat tripartite producteur/abatteur/distributeur.

BC

A télécharger :

L’impact de l’inflation sur la consommation alimentaire en 2022 (FranceAgriMer, juillet 2023)

Tableau de bord hebdomadaire des produits laitiers (FranceAgriMer, 30 juin 2023)

Conjoncture de la filière laitière bio (Cniel, 30 juin 2023)

Tableau de bord mensuel des indicateurs du Cniel (21 juin 2023)

Bulletin hebdomadaire des filières ruminants (Interbev, 21 juin 2023)

Lisez également

Que d’eau ! Que d’eau !

La pluie complique la mise à l’herbe tandis que la pousse accélère.