« Des robots utilisés comme une salle de traite »

Traire par lots avec des robots : c’est le concept développé par DeLaval à l’attention des troupeaux de 250 vaches et plus.

Edouard Alix, responsable des robots de traite pour l’Europe, a présenté à la presse, le 6 octobre en visioconférence, le concept « Batch Milking » (traite par lots) qui combine traite biquotidienne classique et robotisation en retenant « le meilleur des deux systèmes ». En pratique, chaque lot de vaches est poussé, à heure fixe, vers une série de robots qui seront « utilisés comme une salle de traite ».

Dans le sud de l’Italie, 450 des 1 000 vaches de Renato Aceto sont traites avec 8 robots VMS 300 qui fonctionnent 5 heures durant, le matin et le soir. « Un seul employé est nécessaire », souligne DeLaval, qui voit dans le Batch Milking une solution à la « problématique de la main d’œuvre », tout particulièrement dans les très grands troupeaux. La « cible », ce sont les élevages de 250 vaches et plus, partout en Europe et dans le monde.

Après 6 mois d’expérience, Renato Aceto se dit satisfait et indique que le second site d’exploitation de la ferme va être réorganisé selon le même protocole. « Au printemps 2022, nous allons traire plus de 1 000 vaches avec le mode de traite par lots VMS. »

BC

Lisez également

Méthanisation : quand la justice s’en mêle

La Confédération paysanne s’estime « légitimée à agir contre les dérives de la méthanisation » par un jugement …