Labellisation bas-carbone chez Sodiaal

La première coopérative laitière française (11 500 élevages) « s’engage, selon l’objectif de la filière, à réduire de 20% ses émissions de gaz à effet de serre (GES) d’ici à 2025 ».

« En 2020, 95 exploitations laitières de la Coopérative Sodiaal vont faire partie d’un projet pilote de labellisation de la réduction de leur empreinte carbone », indique un communiqué du 13 février. « La mesure de leur performance carbone sera établie en 2020 puis en 2025, au moyen de deux diagnostics successifs d’émissions de GES. Ces diagnostics (CAP2ER) prennent en compte les impacts directs liés à la conduite du troupeau, les contributions positives tels que le stockage de carbone, la contribution à la biodiversité, et les impacts indirects liés à l’utilisation d’intrants (engrais). A l’issue du diagnostic, un plan d’actions est mis en place sur l’exploitation et suivi annuellement jusqu’à la fin du projet. »

« La sensibilisation à ces stratégies climat n’est pas nouvelle chez Sodiaal : 1 500 éleveurs Sodiaal ont déjà entrepris des diagnostics carbone. La coopérative laitière compte en déployer 1 500 nouveaux et les faire suivre d’un plan carbone, prélude nécessaire à la démarche de labellisation. Ces bonnes pratiques permettent de montrer les résultats concrets des actions mises en place dans les fermes pour réduire les GES : pâturage, plantation de haies, performance alimentaire, meilleure gestion de la fertilisation, réduction de la consommation d’énergies, méthanisation… »

Une nouvelle source de revenus

« Le cadre réglementaire du Label Bas Carbone (LBC) ouvre la voie à une nouvelle source de revenus avec la vente de crédits carbone à l’issue de la démarche de labellisation, sur la base de la quantité de carbone émise évitée et stockée. Une fois leurs réductions d’émission certifiées LBC, les éleveurs de la coopérative pourront vendre les crédits carbone générés à des entreprises ou des collectivités. Il sera possible pour l’éleveur, dans sa démarche LBC, de vendre 30 à 50% des crédits prévisionnels à mi-parcours (2022), le solde à la certification finale. »

« Pour ce projet, Sodiaal est accompagnée par France Carbon Agri Association (FCAA), interlocuteur privilégié entre la coopérative, l’éleveur et le ministère de la transition écologique et solidaire qui valide la labellisation finale. »

Quelques chiffres

– Facteur d’émission nette d’une exploitation indicatif : 0,93 kg éq. CO2 pour 1 l de lait produit

– Les crédits carbone LBC appartiennent au marché volontaire, distinct du marché réglementé

– 2 Mt/an achetées sur le marché volontaire à l’international par des acteurs français

– Prix de vente : 5 à 10 €/tCO2 aujourd’hui, 30 €/tCO2 potentiellement dans 5 ans, selon l’estimation de FCAA

– Coût d’un projet LBC : 2 000 € HT environ correspondant à deux diagnostics CAP2ER, la définition d’un plan d’action de réduction des émissions carbone et son suivi (selon FCAA)

BC

A lire également : Moins de méthane contre rétribution (21 juin 2019)

Lisez également

Les prairies se reprennent

La douceur des températures et le retour de la pluie ont permis de compenser en …