Le Bovaer efficace en zéro-pâturage

Testé par cinq éleveurs du groupe Bel, cet additif a permis de réduire de 29 % à 42 % les émissions de méthane entérique. Une performance supérieure à celle (- 18 %) constatée par Danone.

« Le groupe Bel, l’Association des Producteurs de lait Bel de l’Ouest (APBO), dsm-firmenich, en partenariat avec l’Institut de l’Elevage (Idele), annoncent les résultats prometteurs d’un projet pilote visant à réduire le méthane émis par les vaches laitières. Mené dans cinq exploitations laitières, le pilote a permis de démontrer la facilité de mise en œuvre de Bovaer® (1), le complément alimentaire pour vaches laitières, en conditions réelles d’élevage », écrit l’Idele en ouverture d’un dossier diffusé le 25 octobre.

« D’après les éleveurs enquêtés, l’utilisation du Bovaer® en exploitation est facile et ne nécessite pas de changement de pratiques. Il est utilisé de la même manière que des minéraux. Les éleveurs n’ont observé aucune modification du comportement des vaches à l’auge. Les éleveurs enquêtés perçoivent l’intérêt d’intégrer cet additif dans les rations, pour des raisons environnementales mais aussi d’image de l’élevage auprès des citoyens-consommateurs. » L’étude ne dit rien, en revanche, du prix de l’additif et de son impact sur le coût de production du lait.

« Difficile à coupler avec le pâturage »

Par ailleurs, l’utilisation du Bovaer® s’avère « difficile à coupler avec le pâturage ». L’étude « ayant été réalisée de début janvier à début mars 2023, plusieurs exploitations ont démarré le pâturage au cours de l’étude. Sur cette période de pâturage, le Bovaer® n’a donc pas pu être ingéré de manière régulière tout au long de la journée comme cela est préconisé par DSM pour une bonne efficience du produit. »

Dans les cinq élevages APBO associés à cette étude, la réduction des émissions de méthane entérique s’échelonne de 29 % à 42 %. Une précédente évaluation du Bovaer®, conduite par Danone en Belgique de 2018 à 2020, concluait à une « réduction significative de 18,3 % des émissions entériques de méthane », ainsi qu’à « une utilisation de cet ingrédient à la fois simple et sûre tant pour les animaux que pour le consommateur ». De plus, « aucun changement significatif dans la composition, la qualité et le processus de transformation du lait (n’avait) été constaté. »

BC

(1) Le Bovaer®, autorisé par l’Autorité européenne de sécurité alimentaire (EFSA), est un additif à distribuer dans les rations mélangées qui permet une « réduction de 30 % en moyenne du méthane produit par le rumen des bovins laitiers. Le principe actif qu’il contient est le 3-nitrooxypropanol, appelé 3-NOP », précise l’Idele.

Lisez également

Salers et Simmental en tête d’affiche

Le Sommet de l’élevage se tiendra du 1er au 4 octobre prochains à Cournon-d’Auvergne.