Pas de rechute du prix du lait prévue début 2023

Les « quelques euros » de plus attendus sur la paie de novembre « devraient être reconduits sur la fin d’année et début 2023 », selon l’Idele.

« En France, le prix du lait départ ferme conserve encore une légère marge de progression, pour peu que les transformateurs obtiennent de nouvelles hausses de leurs tarifs de leurs produits auprès de la grande distribution », estime l’Institut de l’élevage (Idele) dans sa lettre Tendances Lait Viande parue le 20 décembre.

« En octobre 2022, le prix du lait standard 38-32 toutes qualités a atteint 467 €/1000 l (moyenne nationale). Il devrait augmenter de quelques euros sur novembre. Et les prix devraient être reconduits sur la fin d’année et début 2023, selon les dires des laiteries. Le prix français reste bien en deçà des prix des pays d’Europe du Nord, davantage connectés aux marchés des ingrédients. »

« La marge MILC continue sa progression pour atteindre 152 €/1000 l en octobre 2022. Elle s’améliore de 12 € d’un mois sur l’autre grâce à une belle progression du produit lait, impactée par des charges en légère hausse. Sur un an, la MILC est en hausse de 49 €/1000 l. La hausse du produit lait (+ 94 €/1000 l sur un an) et celle des autres produits (+ 22 €/1000 l) compensent largement l’augmentation des charges (+ 66 €/1000 l ; pour rappel toutes les charges ne sont pas prises en compte dans le calcul de la MILC) et permet une nette amélioration de la MILC. »

Renversement de tendance hors de France

« Les prix du lait payés aux éleveurs chez les principaux pays exportateurs ont atteint des records au-delà des 600 €/1000 l en 2022. Après un bref plafonnement cet hiver, ils risquent de baisser en 2023 dans le sillage des cours des ingrédients laitiers ».

« En Europe du Nord, les prix du lait à la production, très fortement reliés aux prix des ingrédients, ont davantage progressé qu’en France. Le prix du lait conventionnel standard en Allemagne a atteint les 580 €/1000 l en octobre, contre 450 €/1000 l en France. Pour le moment, selon ZuivelNL, la plupart des transformateurs ont annoncé une stabilité des prix voire de nouvelles augmentations pour novembre et décembre 2022. Néanmoins, il y a fort à parier qu’ils inverseront la tendance et les corrigeront à la baisse en début d’année 2023. »

« Les éleveurs nord-européens anticipent cette baisse prochaine des prix du lait : ils auraient augmenté la distribution de concentrés dans l’alimentation des vaches afin de tirer parti des prix élevés. Ainsi la collecte laitière est redevenue dynamique en Allemagne (+ 1,9 % par rapport à 2021 en octobre), en Belgique (+ 7 %) ou en Irlande (+ 7,5 %) », souligne encore l’Idele.

BC

A visionner :

Vidéo mensuelle de conjoncture laitière (Cniel, 12 janv. 2023)

A télécharger :

415 à 460 €/1000 l au printemps 2023 (Cerfrance, 10 janv. 2023)

La collecte a rechuté en décembre (FranceAgriMer, 10 janv. 2023)

Prix record pour le lait et la viande bovine en 2022 (Cerfrance, 6 janv. 2023)

Tableau de bord européen des produits laitiers (DG Agri, 4 janv. 2023)

Tableau de bord hebdomadaire des produits laitiers (FranceAgriMer, 27 déc. 2022)

Conjoncture lait de montagne 4e trimestre 2022 (Cniel)

Conjoncture laitière au 23 décembre 2022 (Cniel)

La population bovine au 1er décembre 2022 (FranceAgriMer, 23 déc. 2022)

Conjoncture lait de vache (FranceAgriMer, 22 déc. 2022)

Conjoncture lait de montagne (Cniel, 21 déc. 2022)

Tableau de bord européen des produits laitiers (DG Agri, 21 déc. 2022)

Indicateurs économiques mensuels (Cniel, 21 déc. 2022)

Prix des produits laitiers (FranceAgriMer, 21 déc. 2022)

La collecte dans le rouge depuis un mois (FranceAgriMer, 20 déc. 2022)

Hausse de 3,5% des fabrications d’aliments bovins en octobre 2022 (Snia/LCA, 19 déc. 2022)

A visionner :

Prix payé et prix conforme en 2022 (Daniel Perrin, FNPL, 21 déc. 2022)

Lisez également

« 15 000 € pour les bio »

« Sans un soutien fort et direct aux producteurs, l’avenir de l’agriculture biologique est compromis », alerte …