La FNPL distribue les mauvais points

Sur l’ensemble de l’année 2022, Sodiaal a payé le lait 47,7 €/1000 l en dessous du « prix conforme » quand Savencia n’en est éloigné que de 9 €/1000 l.

Dans une vidéo mise en ligne, le 21 décembre, sur le site internet de la FNPL, son secrétaire général, Daniel Perrin, fait le point sur le prix payé aux éleveurs par quatre leaders de l’industrie laitière : deux groupes privés (Lactalis et Savencia) et deux coopératives (Sodiaal et Agrial). L’accent est mis sur l’écart entre le prix payé et le « prix conforme » calculé par la FNPL sur la base des valorisations obtenues par chaque transformateur en fonction de son propre mix produit sur trois grandes clientèles : le marché français (indicateur retenu : le prix de revient interprofessionnel calculé par le Cniel), les produits de grande consommation exportés (indicateur : le prix du lait en Allemagne), et enfin le marché des commodités (indicateur : la valorisation beurre-poudre). A noter que la FNPL continue à estimer à 77 €/1000 l le coût de transformation du lait par les industriels, alors que ces derniers affirment ce chiffre largement dépassé depuis l’envolée des coûts de l’énergie et des emballages notamment. Ce désaccord interprofessionnel empêche, depuis plusieurs mois, la publication, par le Cniel, d’une valorisation beurre-poudre « officielle ». Sur son site internet, la FNPL l’estime à 573,47 €/tonne en décembre 2022.

Lactalis : 28,5 €/1000 l d’écart

En décembre 2022, Lactalis n’est plus qu’à 8,4 €/1000 l du prix conforme : 472,2 €/1000 l (lait 38/32) vs 480,6 €/1000 l (38/32). « Egalim 2, ça fonctionne. Lactalis a eu peur du médiateur », estime en substance Daniel Perrin. « Cela montre que le prix conforme n’est pas une vue de l’esprit syndicale – c’est construit par rapport à la valorisation qu’en tirent les entreprises suivant leur mix produit et cela donne une idée de la sérénité et de la viabilité d’une entreprise si elle peut, ou pas, être proche du prix conforme. » Sur l’ensemble de l’année 2022, Lactalis affiche un prix moyen de 425,1 €/1000 l, à comparer à un « prix conforme » de 453,6 €/1000 l. Soit un écart de 28,5 €/1000 l.

Sodiaal : 47,5 €/1000 l d’écart

Le premier groupe coopératif français a connu une « petite catastrophe » cet été, avec des prix payés en baisse alors que le « prix conforme » continuait à augmenter. Résultat : l’écart entre les deux avoisine 70 €/1000 l depuis le mois d’août. « Au-delà de la rémunération des producteurs, ce chiffre peut aussi inquiéter les sociétaires de Sodiaal. Mais j’espère me tromper », commente Daniel Perrin. « En janvier 2023, Sodiaal paiera 483 €/1000 l – j’espère que c’est le début d’une rémunération du producteur et pas simplement un coup politique pour calmer les ardeurs. »

Savencia : 9 €/1000 l d’écart

« A chaque début de trimestre, Savencia est calé sur le prix conforme, voire un peu au-dessus, même si un petit relâchement apparaît au quatrième trimestre », commente Daniel Perrin. Si, sur l’ensemble de l’année, Savencia est proche du prix conforme (433,7 €/1000 l vs 442,7 €/1000 l, soit un écart de 9 €/1000 l), « le moins mauvais des groupes français n’a pas de quoi pavoiser en comparaison des prix européens. 100 €/1000 l d’écart avec nos voisins, c’est beaucoup trop. » La FNPL annonce 568 €/t pour le lait allemand en décembre.

Agrial : 30 €/1000 l d’écart

« La courbe d’Agrial ressemble à celle de Sodiaal : un prix payé proche du prix conforme en début d’année (377 €/1000 l vs 388,9 €/1000 l en janvier), avec un décalage en fin d’année » (465 €/1000 l vs 513,9 €/1000 l en décembre), regrette Daniel Perrin, en rappelant qu’Agrial avait été un « bon élève » en 2021.

BC

A visionner :

Vidéo mensuelle de conjoncture laitière (Cniel, 12 janv. 2023)

A lire également :

500 €/1000 l : le « point d’équilibre » (Assises FNPL des 7 et 8 déc. 2022)

Les coopératives laitières dans la seringue (5 sept. 2022)

L’agroalimentaire se serre la ceinture (9 nov. 2022)

A télécharger :

415 à 460 €/1000 l au printemps 2023 (Cerfrance, 10 janv. 2023)

La collecte a rechuté en décembre (FranceAgriMer, 10 janv. 2023)

Prix record pour le lait et la viande bovine en 2022 (Cerfrance, 6 janv. 2023)

Tableau de bord européen des produits laitiers (DG Agri, 4 janv. 2023)

Tableau de bord hebdomadaire des produits laitiers (FranceAgriMer, 27 déc. 2022)

Conjoncture lait de montagne 4e trimestre 2022 (Cniel)

Conjoncture laitière au 23 décembre 2022 (Cniel)

La population bovine au 1er décembre 2022 (FranceAgriMer, 23 déc. 2022)

Conjoncture lait de vache (FranceAgriMer, 22 déc. 2022)

Conjoncture lait de montagne 2e trimestre 2022 (Cniel, 21 déc. 2022)

Indicateurs économiques mensuels (Cniel, 21 déc. 2022)

Prix des produits laitiers (FranceAgriMer, 21 déc. 2022)

Tableau de bord européen des produits laitiers (DG Agri, 21 déc. 2022)

 

Lisez également

« 15 000 € pour les bio »

« Sans un soutien fort et direct aux producteurs, l’avenir de l’agriculture biologique est compromis », alerte …