Dernières nouvelles

L’érosion du cheptel se poursuit

La France ne compte plus que 17,5 millions de bovins. Le repli atteint 2,5% sur un an et 4,5% sur deux ans.

FranceAgriMer a mis en ligne, le 17 août, un tableau de bord de la population bovine au 1er juillet 2021. La diminution du cheptel est générale, qu’il s’agisse du troupeau laitier (-3,7% sur un an, -7,1% sur deux ans) ou allaitant (-1,7% sur un an, -2,8% sur deux ans), des mâles (-3,4% sur un an, -4,7% sur deux ans) ou des femelles (-2,3% sur un an, -4,5% sur deux ans).

La population de vaches laitières de plus de 36 mois (2,8 millions de têtes) recule de 2,7% sur un an, celle de vaches allaitantes (3,8 millions de têtes) de 2,1%. En revanche, les jeunes vaches (24 à 36 mois) sont plus nombreuses, surtout en allaitant (+12,5%). Les génisses laitières se font plus rares, quel que soit leur âge, tandis que les génisses allaitantes de 8 à 16 mois voient leur effectif progresser légèrement.

BC

Lisez également

Méthanisation : une évidence agronomique

« C’est l’agronomie qui m’a poussé vers la méthanisation », souligne Julien Delleville, méthaniseur dans l’Allier. Depuis la mise en route de son unité, il économise 35 % de glyphosate sur son exploitation. Retour sur cette démarche présentée lors d’une conférence au Sommet de l’élevage.