Les agriculteurs hollandais bloquent les centrales d’achat

Aux Pays-Bas, les manifestations d’agriculteurs ont provoqué le chaos  les 4 et 5 juillet derniers.  Les fermiers en colère ont bloqué les centrales d’achats dans tout le pays.
Aux Pays-Bas, les agriculteurs ont organisé des manifestations de grande ampleur contre les projets du gouvernement visant à réduire les émissions d’azote. Selon les éleveurs de bovins, cette mesure impliquerait une diminution importante du nombre de vaches qu’ils pourraient élever. Des tracteurs ont pris la route tôt lundi matin pour bloquer des endroits stratégiques. Leurs premières cibles : les centrales d’achats des supermarchés.
 Bien que les détaillants soulignent qu’ils n’ont rien à voir avec la politique de l’azote, des dizaines de centres de distribution ont été bloqués dans tout le pays. De plus, les agriculteurs n’ont pas livré de produits frais tels que les fruits et légumes. Par conséquent, les consommateurs en ressentiront les conséquences dans les supermarchés.
Plus de la moitié des centrales d’achat
Les entrepôts et le siège social de Jumbo à Veghel ont été parmi les premiers à être touchés. Bien que la police soit venue lever le blocus et ait délivré des amendes, cinq centres de distribution sur six sont toujours bloqués. Chez le leader du marché Albert Heijn, deux des six centres de distribution étaient toujours inaccessibles en fin d’après-midi.
Chez Lidl, l’accès a été bloqué dans la moitié des dépôts néerlandais et son concurrent Aldi a affirmé souffrir de blocages dans deux entrepôts sur huit. De manière quelque peu ironique, chez Vomar, le personnel a bloqué les agriculteurs lors d’une contre-manifestation. Ils ont fait en sorte que les tracteurs ne puissent pas partir, même si les agriculteurs ont laconiquement répondu qu’ils n’avaient de toute façon pas l’intention de partir. En conséquence, l’unique centrale d’achats de ce détaillant hollandais reste complètement coupée.
Des journées de blocage annoncées
Les agriculteurs déclarent qu’ils resteront sur place jusqu’à ce que la mesure concernant l’azote soit annulée. Ils menacent déjà de faire des blocages pendant plusieurs jours. Mardi après-midi, la majorité des blocages semblent avoir été levés. Albert Heijn, Jumbo, Aldi et Lidl, entre autres, peuvent à nouveau livrer dans leurs magasins. Cependant, dans quelques endroits, la protestation se poursuit, comme chez Boni à Nijkerk. Dans les supermarchés, les actions ont conduit à des étagères vides, en particulier dans les départements de produits frais. Selon CBL, les dommages se chiffrent en dizaines de millions d’euros en raison des ventes manquées et des produits frais avariés dans les centres de distribution.

Lisez également

Le maïs n’est pas à la fête

Alors que le rendement du blé s’affiche en légère hausse sur un an, le maïs …