Les mesures sécheresse sont étendues

Les mesures sécheresse sont étendues

Les jachères alimentaires et l’implantation tardive de cultures dérobées – jusqu’au 1er septembre désormais – sont autorisées dans une nouvelle série de départements.

« La poursuite de la sécheresse en ce début du mois d’août a continué à dégrader les ressources fourragères disponibles pour les troupeaux dans plusieurs départements », constate le ministère de l’agriculture dans un communiqué du 12 août. Du coup, de nouveaux départements vont pouvoir bénéficier de dérogations sur les jachères et/ou les cultures dérobées.

15 nouveaux départements – en plus des 47 déjà autorisés à le faire – peuvent permettre aux éleveurs concernés par un manque de fourrage de valoriser leurs jachères : l’Allier (03), l’Ariège (09), la Corrèze (19), la Dordogne (24), le Doubs (25), la Haute-Garonne (31), le Gers (32), l’Indre (36), l’Indre-et-Loire (37), le Jura (39), le Lot-et-Garonne (47), la Manche (50), la Haute-Saône (70), le Tarn (81) et le Territoire de Belfort (90).

29 nouveaux départements – en plus des 25 déjà autorisés à le faire – peuvent décaler la date de début de présence des cultures dérobées : l’Ain (01), les Hautes-Alpes (05), l’Ardèche (07), les Ardennes (08), l’Aube (10), l’Aude (11), la Drôme (26), l’Eure (27), l’Eure-et-Loir (28), la Haute-Garonne (31), la Loire (42), la Haute-Loire (43), le Loiret (45), la Marne (51), la Haute-Marne (52), l’Oise (60), l’Orne (61), le Bas-Rhin (67), le Haut-Rhin (68), la Savoie (73), la Haute-Savoie (74), le Tarn (81) et l’Ile-de- France.

« Au regard des conditions climatiques exceptionnelles, dans les 54 départements concernés par cette dérogation, les exploitants qui en font la demande pourront décaler le début de la période de présence des cultures dérobées au 1er septembre. Dans ce cas, l’obligation de présence des cultures dérobées se terminera au 27 octobre, ce qui permettra à ces cultures de pouvoir être comptabilisées comme surface d’intérêt écologique (SIE). Les agriculteurs qui avaient déjà demandé le report au 20 août bénéficieront automatiquement du report au 1er septembre sans démarche supplémentaire. Pour tous les agriculteurs bénéficiant du report, l’obligation de présence de la culture dérobée se terminera au 27 octobre, avec un versement de l’avance du paiement vert dans les jours qui suivent. »

Si les dérobées n’ont pas levé…

« Dans les départements de l’Ardèche (07), du Cher (18), de la Côte-d’Or (21), de l’Indre (36), de la Haute-Garonne (31), de l’Indre-et-Loire (37), du Loir-et-Cher (41), du Lot (46), de la Meuse (55), de la Moselle (57), de la Nièvre (58), de la Haute-Saône (70), du Tarn (81) et de l’Yonne (89), dont la période de présence des cultures dérobées débutait le 6 août au plus tard, les exploitants qui auraient déjà implanté leurs cultures dérobées doivent déposer une demande de dérogation à la levée si ces cultures dérobées ne lèvent pas ou lèvent partiellement. »

Pour bénéficier de l’ensemble de ces dérogations, les exploitants des départements concernés devront en faire la demande auprès de leur Direction départementale des territoires et de la mer DDT(M).

BC

54321
(0 votes. Average 0 of 5)