Dernières nouvelles

Les prairies se stabilisent

Conforme à la normale sur une large partie du pays, la pousse de l’herbe se dégrade en Bourgogne et en Alsace.

« Au 20 août 2023, la pousse cumulée des prairies permanentes est inférieure de 4 % à la moyenne observée sur la période de référence 1989-2018 », indique le ministère de l’agriculture dans une publication Agreste du 30 août (le déficit était de 3 % au 20 juillet). « La production nationale atteint 75,9 % de la production annuelle attendue, soit 3 points de moins que la normale. »

« Après un début de campagne favorable, la situation se dégrade depuis début juin. Elle reste défavorable dans les régions méditerranéennes et se dégrade en Bourgogne et Alsace. Dans la moitié sud (Occitanie, Auvergne-Rhône-Alpes et Paca en particulier), la sécheresse s’installe. Dans le quart nord-ouest et dans une moindre mesure dans le nord-est, la pousse est conforme à la normale après les pluies bénéfiques de juillet. »

« Dans 15 % des régions fourragères (RF), la production d’herbe est déficitaire de plus de 25 % : la majorité des surfaces concernées sont en Bourgogne. Le déficit est compris entre 10 % et 25 % dans près d’une RF sur cinq. À l’inverse, la pousse est excédentaire de plus de 10 % dans une RF sur six, notamment dans le Massif central. »

BC

A télécharger :

Un très bel été pour les fourrages dans la moitié nord (Avenir Prairies, 18 sept. 2023)

La situation des nappes phréatiques s’améliore légèrement (BRGM, 14 sept. 2023)

Une belle croissance pour la saison (Chambre d’agriculture de Normandie, 11 sept. 2023)

Du vert dans les prairies (Chambre d’agriculture de Normandie, 4 sept. 2023)

82 % des maïs en bon état au 28 août (FranceAgriMer, 1er sept. 2023)

Lisez également

Danone cherche 100 Ml

Le groupe renforce ses dispositifs d’accompagnement à l’installation.