Pöttinger dévoile sa gamme 2021

Le constructeur autrichien renouvelle sa gamme de faucheuses, faneuses et andaineurs. Les matériels de grande largeur sont à l’honneur pour un débit de chantier maximum.

Nouvelles faucheuses

La gamme Novadisc se renouvelle. « Les combinaisons de fauche Novadisc 732, 821 et 902 sont disponibles pour des largeurs de travail de 7,24 m, 8,09 m et 8,92 m. Ces poids légers peuvent être utilisés avec des petits tracteurs dès 85 ch », souligne Pöttinger dans un communiqué. « Les deux ressorts de compensation par barre de coupe garantissent une pression au sol homogène pour l’ensemble de la combinaison de fauche. Nouveauté : la pression au sol des Novadisc est réglable sans outils sur trois niveaux. La cinématique unique permet à la faucheuse de reposer au sol avec le même poids sur toute sa largeur. Ainsi, le matériel est préservé au maximum et il est moins tirant. »

Une faneuse de 17 m d’envergure

Pöttinger « enrichit sa gamme de faneuses d’un nouveau matériel d’une largeur inédite » : la HIT 16.18, équipée de 16 toupies, qui offre une largeur de travail de 17 m (notre photo). « Pour un suivi du sol parfait, chaque élément du châssis s’adapte au terrain indépendamment des autres. Ainsi, chacune des toupies suit au mieux le contour du sol et garanti un fourrage propre (…) La nouvelle faneuse HIT 16.18 T intègre également le relevage unique en son genre, Liftmatic Plus, pour le relevage des toupies en position bout de champ. Grâce au vérin à double fût et à l’articulation munies d’un trou oblong, les toupies pivotent d’abord en position horizontale avant d’être relevées. Ce guidage intelligent du relevage évite aux dents de piquer en terre et de gratter le sol. Ainsi, le salissement du fourrage est significativement réduit, et la qualité de travail est meilleure. »

Un andaineur à 4 rotors qui ratisse 14 m

Le nouvel andaineur TOP 1403 C, qui dispose d’une largeur de travail maximale de 14 m, « bénéficie, tout comme son petit frère le TOP 1252 C, d’une technologie hybride spécifique : l’entraînement des rotors se fait hydrauliquement à l’avant et mécaniquement à l’arrière. La suspension des rotors est gérée sur le même principe : hydrauliquement à l’avant et mécaniquement à l’arrière. En fonction de la largeur de travail, la suspension d’adapte automatiquement. En plus de protéger la couche végétale, les rotors sont également moins sollicités. Le résultat : moins d’usure et une maintenance allégée. »

Pour la saison de fenaison 2021, Pöttinger propose également deux modèles d’andaineurs mono-rotors, ainsi que deux modèles de doubles andaineurs trainés. Les andaineurs mono-rotors TOP 422 A et TOP 462 A sont disponibles avec des largeurs de travail de 4,20 et 4,60 m. L’andaineur double TOP 632 A offre une largeur de travail comprise entre 3,40 et 6,30 m pour la formation d’un andain et de 6,80 m pour deux andains. Le modèle TOP 692 A offre une largeur de travail comprise entre 3,70 et 6,90 m pour un andain et de 7,40 m pour deux andains.

BC

Lisez également

Un guide du bâtiment laitier

Le Cniel publie « Construire un bâtiment pour le troupeau laitier : démarche, outils, acteurs …