« Regardez-nous autrement »

Les dirigeants de l’Alliance Bourgogne-Franche-Comté ont présenté, le 10 janvier en visioconférence, les ambitions et les modalités de déploiement de la nouvelle marque régionale Nous Autrement.

« La crise sanitaire a peut-être apporté de l’eau à notre moulin. Dans un contexte de consommation qui évolue, qui met fortement en avant le local et la qualité, de façon encore plus marquée ces derniers mois, nous souhaitions valoriser le travail réalisé par nos adhérents agriculteurs », explique Clément Tisserant, président de l’Alliance Bourgogne-Franche-Comté (1) et de la coopérative Terre Comtoise. « Les produits issus de nos coopératives, mais aussi de nos adhérents en circuit local, vont pouvoir se rallier sous le pavillon Nous Autrement. Notre marque peut aussi intéresser les PME régionales de l’alimentaire avec lesquelles nous collaborons ».

« Concrètement, la marque doit faire progressivement son apparition au début 2022 dans les 51 magasins Gamm vert des trois coopératives de l’Alliance BFC. Un comité d’agrément sélectionne depuis quelques semaines les produits qui pourront l’arborer, selon un cahier des charges rigoureux », assurent ses promoteurs. « Les produits qui seront estampillés Nous Autrement s’inscrivent dans un panel de gammes assez large : productions végétales (céréales, oléo-protéagineux, légumineuses) et animales (viandes, œufs) ; produits transformés d’alimentation et de terroir (farines, charcuteries, miels, jus…) ; produits destinés au jardin (plants et arbustes, supports de cultures d’origine locale) ou encore l’énergie (pellets bois, biogaz issu de la méthanisation). »

« Ce n’est qu’un début. La marque et la démarche Nous Autrement sont ouvertes à tous ceux qui s’y reconnaissent et avec lesquels nous partageons les valeurs autour d’une production régionale de qualité, valorisée à son juste prix », précise Christophe Richardot, directeur général de l’Alliance BFC. « Une marque qui se veut moderne et dynamique dans son affichage, mais aussi en mouvement pour accompagner l’évolution de la société en étant à son écoute, notamment via les réseaux sociaux. »

BC

(1) L’Alliance BFC fédère les coopératives Bourgogne du Sud, Dijon Céréales et Terre Comtoise, soit 12 000 agriculteurs et 1 600 salariés.

Lisez également

Le maïs n’est pas à la fête

Alors que le rendement du blé s’affiche en légère hausse sur un an, le maïs …