Dernières nouvelles

Un « fort besoin » d’agriculteurs

Auvergne-Rhône-Alpes, Bourgogne-Franche-Comté et Corse seraient les seules régions à créer de l’emploi agricole d’ici à 2030.

« Les agriculteurs, en dépit de leur faible dynamique d’emploi, font partie des premiers métiers à forts besoins de recrutement dans toutes les régions agricoles », souligne la direction des enquêtes statistiques (Dares) du ministère du travail dans l’étude Métiers 2030, publiée le 24 janvier. « Le poids et le vieillissement des agriculteurs en Bretagne et des ouvriers industriels en Pays de la Loire accentuent encore davantage les besoins dans ces deux régions. »

« La Nouvelle-Aquitaine et la Bretagne sont les deux premières régions agricoles de l’Hexagone : les métiers d’agriculteurs, maraîchers, viticulteurs, de marins pêcheurs et de techniciens et cadres de l’agriculture y comptent pour plus de 5 % de l’emploi de 2019, contre 3 % sur l’ensemble du territoire métropolitain. Les métiers agricoles sont également surreprésentés en Bourgogne-Franche-Comté, Pays de la Loire, Occitanie, Centre-Val de Loire, Normandie et Corse (entre 4 % et 5 % de l’emploi régional). »

Elévation des qualifications

« L’évolution de l’emploi agricole a tendance à décroître en Nouvelle-Aquitaine, en Occitanie, en Provence-Alpes-Côte d’Azur et en Centre-Val de Loire au profit essentiellement de l’Auvergne-Rhône-Alpes, de la Bourgogne-Franche-Comté et de la Corse. Ces trois dernières régions seraient les seules à créer de l’emploi dans les métiers agricoles. Dans les autres régions, y compris en Bretagne, l’emploi des métiers agricoles décline en lien avec les projections nationales. »

« Les grandes familles professionnelles de l’agriculture n’ont pas le même poids territorial selon les régions. En Normandie et en Auvergne-Rhône-Alpes, les agriculteurs exploitants sont surreprésentés dans l’emploi agricole (respectivement 65 % et 58 % des effectifs des métiers agricoles, contre 52 % en moyenne métropolitaine) et leurs effectifs devraient, comme par le passé, se rétracter dans la décennie à venir. Les maraîchers et viticulteurs sont surreprésentés dans les régions vinicoles françaises (Grand Est, Bourgogne-Franche-Comté, Nouvelle-Aquitaine, Occitanie) et leur emploi est orienté à la hausse en projection. Les cadres et techniciens de l’agriculture sont surreprésentés en Bretagne et en Normandie. Ce sont les métiers agricoles les plus en croissance en projection, marquant l’élévation du niveau de la qualification, y compris dans des activités qui nécessitent une importante main-d’œuvre peu qualifiée. »

BC

 

Lisez également

Danone cherche 100 Ml

Le groupe renforce ses dispositifs d’accompagnement à l’installation.