Un premier aperçu des revenus 2019

Un prix du lait en hausse (+3,4%), stable pour les gros bovins et en chute pour les veaux (-8%) caractérisent l’année 2019, selon l’Insee.

L’Institut national de la statistique et des études économiques (Insee) a diffusé, le 17 décembre, le Compte prévisionnel de l’agriculture pour 2019. La valeur globale de la production diminue de 2%, tirée par le fort recul de celle de vin (-14%).

L’accroissement des charges conduit à une baisse de la valeur ajoutée de 5,6%, qui monte à 5,9% par actif du fait d’un nouveau repli de l’emploi agricole (-0,4%). Premier poste de dépenses en élevage, les aliments composés renchérissent de 3,5%, alors que le prix des tourteaux recule de 3,9%.

La production de lait est attendue en hausse de 0,1% en volume sur l’année 2019 et de 3,4% en prix (+3,5% en valeur), grâce à « une demande mondiale toujours dynamique, l’Europe profitant de tensions commerciales entre les États-Unis et la Chine ».

La production de gros bovins diminue de 2,1% alors que les prix de marché restent stables. Rien de tel pour les veaux qui conjuguent baisse des volumes (-1,3%) et des prix (-8%).

Lait : + 4 000 € d’EBE en Normandie

L’Institut de l’élevage et les Chambres d’agriculture de Normandie ont cherché à évaluer l’impact de la conjoncture 2019 sur 4 systèmes laitiers normands. Les premières estimations montrent une légère augmentation des volumes (+2%) et des prix (+3,7%), en dépit de disparités entre les laiteries. Les produits viande sont globalement stables. Les canicules ont pu induire des achats de fourrages.

Cette année, « l’élevage laitier tire son épingle du jeu, porté par une conjoncture plus favorable. » L’excédent brut d’exploitation (EBE) progresse d’environ 4 000 € dans les quatre systèmes d’élevage examinés. Il atteint 35 300 € en lait spécialisé (400 000 l vendus), 40 900 € en lait + bœufs (450 000 l et 20 bœufs), 54 470 € en lait + jeunes bovins (500 000 l et 50 JB), et près de 85 000 € en lait polyculteur (800 000 l et 190 ha).

BC

A télécharger :

Coûts de production et prix de revient du lait (Cniel, 20 décembre 2019)

Quasi-stabilité sur un an des prix des produits agricoles (ministère de l’agriculture, 20 décembre 2019)

Lisez également

Les prairies se reprennent

La douceur des températures et le retour de la pluie ont permis de compenser en …