Un Space 2024 tourné vers l’avenir

Le salon rennais de l’élevage se veut particulièrement attentif aux jeunes, qui représentent 16 à 18 % du visitorat.

Marcel Denieul, président, et Anne-Marie Quéméner, commissaire générale, ont présenté, le 22 mai à Paris, la trente-huitième édition du Space qui se déroulera du 17 au 19 septembre prochains. A date, près de 1 100 exposants (dont un tiers d’étrangers en provenance d’une trentaine de pays) sont déjà inscrits, comme l’an passé à la même époque.

L’Espace pour demain sera dédié aux jeunes. Sous la bannière générale « Générations élevage : inventons demain ! », le Space et la Chambre d’agriculture de Bretagne organiseront des conférences et des ateliers techniques tournés vers les évolutions du métier, celles des entreprises, et le besoin de recrutement d’éleveurs et de salariés : réduire la pénibilité, regrouper des terres, se dégager du temps, bâtir son projet…

« Nous observons des évolutions très importantes chez les jeunes. S’ils sont d’accord pour s’impliquer dans des métiers qui ont du sens, ils ne le feront pas comme leurs parents. Ils réclament un week-end sur trois d’astreinte, pas plus, et cinq semaines de vacances. Le monde de l’élevage va devoir s’adapter », explique en substance Marcel Denieul. Toujours à l’attention des jeunes, le Tech’agri Challenge by Innov’Space, organisé pour la deuxième fois, verra concourir les étudiants de six lycées agricoles et de l’université de Rennes (les Innov’Space 2024 seront dévoilés à la mi-juillet).

Prim’Holstein et Limousine à l’honneur

Côté génétique bovine laitière, la race Prim’Holstein organisera un challenge France (200 animaux) le 19 septembre. Le même jour auront lieu le concours interrégional de la race Jersiaise et un championnat inter-races laitières qui verra 7 championnes se disputer le titre de Championne suprême Space 2024.

Côté allaitant, la race à l’honneur sera la Limousine qui organise son challenge national (70 animaux en lice) le 17 septembre. Dans la continuité du concours, des reproducteurs seront proposés aux enchères. Toujours le même jour, cinq races à viande seront en concours interrégional ou en présentation, et des femelles allaitantes de qualité bouchère proposées aux enchères.

Evolution marquante cette année, le hall 4 sera quasiment réservé à la production d’énergie à la ferme, de nouvelles offres accompagnant la montée en puissance de la méthanisation, du photovoltaïsme et de l’agrivoltaïsme. « Beaucoup d’entreprises que l’on ne connaissait pas seront là », témoigne Anne-Marie Quéméner.

BC

 

 

 

Lisez également

Salers et Simmental en tête d’affiche

Le Sommet de l’élevage se tiendra du 1er au 4 octobre prochains à Cournon-d’Auvergne.