Détecter une mammite grâce à un test sanguin

Des chercheurs de l’Université d’État d’Oregon ont mis au point un test sanguin pour identifier les vaches laitières présentant une sensibilité à la mammite clinique.

L’équipe de recherche interdisciplinaire a publié ses résultats dans le prestigieux magazine scientifique Journal of Dairy Science. Ce test a pour but d’aider à la prévention et au traitement précoce des mammites cliniques, améliorant ainsi la santé et le bien-être des vaches. Les chercheurs ont identifié des biomarqueurs dans le sang des vaches qui pourraient indiquer les individus présentant un risque accru de développer une pathologie spécifique, a déclaré Gerd Bobe, l’auteur principal de l’étude. « Après la mise bas, les vaches sont très vulnérables aux maladies infectieuses et métaboliques graves », a-t-il précisé. « Bien avant de développer une maladie, ces vaches se caractérisent par un profil métabolique indiquant qu’elles ont un risque accru. » En utilisant ce test, les éleveurs seraient à même de repérer les laitières à risques avant la mise à la reproduction et pourraient ainsi stimuler leur système immunitaire en leur donnant des suppléments nutritionnels pour prévenir l’apparition de pathologie.

Lisez également

Un guide du bâtiment laitier

Le Cniel publie « Construire un bâtiment pour le troupeau laitier : démarche, outils, acteurs …