Une pousse de l’herbe inédite

La production des prairies excède la normale dans 95 % des régions fourragères.

« Au 20 juin 2024, la pousse cumulée des prairies permanentes en France métropolitaine est supérieure de 18 % à la moyenne observée sur la période de référence 1989-2018 », indique le ministère de l’agriculture dans une publication Agreste du 27 juin. « Depuis le début de la campagne, la pousse cumulée atteint 68 % de la production attendue sur une année normale, soit la pousse observée en moyenne mi-juillet sur la période de référence. Les températures excédentaires du début de campagne suivies de températures proches des normales, accompagnées de pluies fréquentes et généralisées à l’ensemble du territoire, ont favorisé une production d’herbe qui atteint des niveaux inédits sur les 30 dernières années. »

« La pousse de l’herbe est excédentaire sur la quasi-totalité de l’Hexagone, excepté au pied des Pyrénées. Elle est supérieure à la normale dans 95 % des régions fourragères. Dans le quart nord-est, la pousse cumulée dépasse fréquemment la normale de plus de 30 %. L’humidité des sols de surface devrait permettre de conserver cette avance de production dans les prochaines semaines. »

BC

Lisez également

Pascal Brun nouveau président du Cniel

Le 4 juillet 2024, Pascal Le Brun, producteur de lait dans le Calvados, a été désigné président du Cniel.