Doubler le revenu d’ici à 2025

Doubler le revenu d’ici à 2025

La filière de la viande bovine a réaffirmé au SIA ses ambitions pour 2025, par exemple un résultat courant au moins égal à 35 000 € pour chaque éleveur.

La filière Élevage et Viande (Interbev) a publié, à l’occasion du Salon de l’agriculture 2020, son « 1er rapport de responsabilité sociétale ». Ce document fait le point sur l’avancement des engagements pris dans le cadre du plan de filière adopté, à la fin 2017, en faveur d’une « production de viande française toujours plus durable ». Ce rapport recense les enjeux principaux, identifiés notamment lors des concertations avec les pouvoirs publics, les scientifiques et les associations de protection environnementale ou animale. Il s’appuie sur des « indicateurs précis et chiffrables qui permettent de mesurer l’impact des démarches engagées et leurs évolutions dans le temps ».

En matière de revenu, l’ambition est que tous les éleveurs spécialisés en bovins viande disposent d’un revenu courant avant impôts (RCAI) supérieur ou égal à 35 964 € en 2025 – un chiffre défini dans la méthode interprofessionnelle de calcul des coûts de production. Seuls 10,5 % des producteurs parvenaient à ce niveau de rémunération en 2018, avec une moyenne située à 16 210 €, selon le Réseau d’information comptable agricole (Rica).

Montée en gamme

Pour parvenir à un doublement du revenu en sept ans, la filière table notamment sur la montée en gamme de l’offre française : 40 % de Label Rouge en 2023 (1,36 % en 2018) – avec contractualisation obligatoire –, 4 % de bio en 2023 (2 % en 2018) et 80 % de viande bovine origine France en 2028 dans la restauration hors domicile (48 % en 2018).

Dans son « pacte », la filière se fixe par ailleurs une série d’engagements d’ordre environnemental ou sociétal : le maintien des surfaces de prairies permanentes ou temporaires et du stockage de carbone dans les sols, l’amélioration de l’autonomie alimentaire des élevages herbivores (déjà de 90 %), la multiplication des diagnostics et des actions en faveur de la réduction des émissions de gaz à effet de serre ou de l’accroissement du bien-être animal, etc.

BC

A télécharger : Les principaux enjeux et engagements du Pacte (Interbev, février 2020)

54321
(0 votes. Average 0 of 5)