Dernières nouvelles

Tout savoir sur les pollutions électromagnétiques en élevage

Comedpro, maison d’édition spécialisée dans l’élevage, indépendante vient se sortir sa dernière publication, qui est en vente sur son site internet.

Depuis la fin des années 1980, en France, en Belgique mais aussi aux États-Unis, des éleveurs dénoncent les effets délétères des ouvrages électriques sur la santé animale. Souvent dénigrés, réduits au rang d’incompétents, nombreux sont ceux qui ont dû cesser leur activité faute de solutions et d’une réelle volonté politique. Ces problèmes électriques et électromagnétiques ont des répercussions sur les animaux, sur les performances technico-économiques et la santé financière des exploitations.

L’onde de choc atteint même la sphère familiale. C’est d’une injustice terrible !
Si les lignes très haute tension (THT) et les transformateurs ont marqué les premiers combats, ils s’étendent désormais aux éoliennes, panneaux solaires et aux antennes de téléphonie mobile.

Cette publication revient sur l’histoire des pollutions électromagnétiques donnant la parole aux pionniers français et belges. Le succès judiciaire des éleveurs américains est également abordé. Le document donne également un aperçu de la disparition silencieuse des élevages.

Des experts (Bernard Olifirenko, le président de la Confédération nationale des géobiologues, Rémi Tertrais électricien, Daniel Roguet le président du Groupement permanent pour la sécurité électrique, François Dufour, Jean-Paul Thuard, géobiologue…), des associations (Association nationale animaux sous tension) apportent leur expertise.
Des éleveurs français et belges témoignent également sur leurs difficultés (Gaec de la Gassotte dans la Vienne, EARL la Boiseraie dans la Somme, Gaec Monserat en Charentes…).

L’actualité judiciaire est également abordée.

Le danger des pollutions électromagnétiques en élevage, 48 pages, Éditions Comedpro, 30 € (+ 5€ de frais de port).

Vous pouvez également envoyer votre chèque à l’adresse suivante : Comedpro SARL, 35, avenue de la Grande Champagne, 72300 Parcé-Sur-Sarthe

 

Lisez également

Danone cherche 100 Ml

Le groupe renforce ses dispositifs d’accompagnement à l’installation.