450 €/t à l’horizon 2032 ?

Le prix du lait dans l’UE devrait s’orienter à la baisse en 2024 et 2025, selon la Commission européenne.

« Il faudra quelques années avant que le marché des produits laitiers parvienne à un nouvel équilibre (supposé se produire en 2025), après quoi les prix des produits laitiers augmenteront à nouveau », prévoit la Commission européenne dans ses prévisions agricoles à dix ans. Le prix du lait dans l’UE, de l’ordre de 420 €/t sur les années 2020 à 2022 (moyenne sur trois ans), approcherait 475 €/t en 2023, 460 €/t en 2024 et 423 €/t en 2025. Il remonterait ensuite progressivement pour s’établir vers 443 €/t en 2032. Très en dessous donc des 565,8 €/t atteints en octobre 2022.

Le cheptel laitier de l’UE devrait diminuer de 1,1% par an d’ici à 2032 pour revenir de 20 millions de vaches (moyenne 2020-2022) à 17,9 millions de vaches en 2032. Sur la période, le rendement gagnerait 0,9% par an pour s’établir à 8 243 kg par vache. La production laitière européenne, voisine actuellement de 153 millions de tonnes (Mt), reviendrait aux alentours de 150 Mt dans dix ans. L’UE resterait le premier exportateur de produits laitiers dans le monde (ex-aequo avec la Nouvelle-Zélande) avec 24% du marché, perdant 3 points par rapport à son score des années 2020-2022. Les Etats-Unis gagneraient 4 points avec 17% des exportations.

Sur le marché des produits de base, « les prix du fromage et de la poudre de lactosérum dans l’UE devraient augmenter le plus par rapport à la moyenne élevée de 2020-2022 (respectivement +0,7% et +2,4% par an), tandis que le prix du beurre dans l’UE pourrait à nouveau atteindre un niveau relativement élevé d’ici à 2032 (1). Le prix de la poudre de lait écrémé pourrait également augmenter. Cela permettrait au prix du lait cru d’atteindre environ 450 €/t d’ici à 2032. Ce niveau de prix couvrirait l’augmentation des coûts tout en autorisant la création de valeur ajoutée avec des produits différenciés », toujours selon la Commission européenne.

BC

(1) Le prix du beurre dans l’UE, proche de 7 000 €/t récemment encore, devrait s’établir vers 5 500 €/t en 2023, 5 000 €/t en 2024, 4 500 €/t en 2025 et 2026, avant de remonter très progressivement les années suivantes.

A télécharger :

Tableau de bord européen des produits laitiers (DG Agri, 4 janv. 2023)

Prévisions agricoles 2032 (en anglais, Commission européenne, 9 déc. 2022)

Tableau de bord hebdomadaire des produits laitiers (FranceAgriMer, 27 déc. 2022)

Conjoncture lait de montagne 4e trimestre 2022 (Cniel)

La population bovine au 1er décembre 2022 (FranceAgriMer, 23 déc. 2022)

Conjoncture laitière au 23 décembre 2022 (Cniel)

Conjoncture lait de vache (FranceAgriMer, 22 déc. 2022)

Tableau de bord européen des produits laitiers (DG Agri, 21 déc. 2022)

Indicateurs économiques mensuels (Cniel, 21 déc. 2022)

Prix des produits laitiers (FranceAgriMer, 21 déc. 2022)

La collecte dans le rouge depuis un mois (FranceAgriMer, 20 déc. 2022)

Conjoncture laitière (Chambres d’agriculture, 16 déc. 2022)

Tableau de bord hebdomadaire des produits laitiers (FranceAgriMer, 12 déc. 2022)

Hausse de 3,5% des fabrications d’aliments bovins en octobre 2022 (Snia/LCA, 19 déc. 2022)

A visionner :

Prix payé et prix conforme en 2022 (Daniel Perrin, FNPL, 21 déc. 2022)

Lisez également

« 15 000 € pour les bio »

« Sans un soutien fort et direct aux producteurs, l’avenir de l’agriculture biologique est compromis », alerte …