Dernières nouvelles

Au sommaire de Grands Troupeaux Magazine d’octobre

Grands Troupeaux Magazine d’octobre est bouclé. Ce mois-ci, notre enquête met le cap sur le sud-ouest laitier.

Le Gaec Sahuc (Tarn-et-Garonne) et l’EARL du Rousset (Lot-et-Garonne) ont construit des stratégies adaptées aux contraintes climatiques et locales. Le premier en testant le sorgho sur des parcelles séchantes pour une distribution en grains humides dans la ration des laitières. Le second en misant sur l’affouragement en vert, sécurisé par l’irrigation. En Haute-Garonne, La Brique Rose est une belle aventure dont vous pourrez lire le récit. Créée en 2022 par une dizaine d’éleveurs, cette filière valorise le lait UHT produit localement, tout en redonnant du sens à leur métier. Liberté, indépendance et anticipation sont les maîtres-mots de ces reportages.

Côté nutrition, les fabricants s’engagent à décarboner l’aliment du bétail et, au-delà, les filières animales. Dans l’Orne, l’élevage laitier d’Anton Sidler réussit à associer productivité, efficacité économique et respect des sols et du vivant. De son côté, la firme-services CCPA propose un programme de suivi de l’élevage des génisses afin de favoriser les vêlages précoces.

Côté santé, attention aux vieilles vaches ! La fièvre de lait et sa forme silencieuse, asymptomatique l’hypocalcémie subclinique, provoquent des dégâts dans les troupeaux laitiers. Nous en parlons avec les vétérinaires de Rumexperts.

Côté génétique, d’ici 2030, 50 % de l’offre de reproducteurs de la coopérative Innoval seront porteurs du gène sans cornes.

Côté équipement, pleins feux sur les nouvelles machines de récolte des fourrages, sur des nouveautés vues au Space.

Côté gestion, focus sur le prix du lait et la filière viande tourmentée par l’inflation et la pénurie d’animaux. Un brin d’optimisme, aussi, avec le bilan du Crédit agricole qui constate que les exploitations agricoles dégagent du résultat et investissent.

Côté innovation, l’Idele partage le résultat de ses premiers travaux sur le pouvoir refroidissant des prairies.

Sans oublier nos rubriques traditionnelles : l’Euro Dairy Ex-Press, les tableaux de bord, notre revue de presse et nos informations culture.

Lisez également

L’art de l’adaptation

Éleveur bio dans les Ardennes, Bruno Faucheron s’appuie sur l’herbe pour nourrir 100 (+/- 20) vaches selon la valeur et le volume des fourrages de l’année.