Avril va reprendre Axéréal Elevage

Sanders et sa maison-mère entendent acquérir la nutrition animale du groupe coopératif céréalier.

« Avril, acteur industriel et financier de la filière française des huiles et protéines végétales, annonce ce jour être entré en négociation exclusive avec Axéréal, groupe coopératif agricole et agroalimentaire, en vue du rachat par Avril et sa filiale, Sanders, de l’ensemble des activités de nutrition animale d’Axéréal. Ce projet confirme l’engagement pérenne des deux groupes aux côtés du monde agricole, et notamment de l’élevage français, au service de filières dynamiques dans les territoires et de la souveraineté alimentaire. Il consolide en effet deux acteurs majeurs du secteur de l’alimentation animale : Sanders, filiale d’Avril, et Axéréal Elevage », précise un communiqué du 3 mai.

« Avec ce projet, les deux groupes entendent contribuer à préserver des filières animales durables dans les territoires et répondre à l’enjeu-clé pour l’avenir de l’élevage français, à savoir le lien végétal-animal, avec une ambition commune et partagée : mieux valoriser les productions des éleveurs et éleveuses et créer de la valeur pour la Ferme France. La réalisation de ce projet est soumise à une procédure d’information-consultation des représentants du personnel d’Axéréal Elevage et à son approbation préalable par l’Autorité de la Concurrence. »

Une trituration de soja dans les Ardennes

Par ailleurs, Sanders et Nealia, à travers leur filiale industrielle Aliane détenue à parité, vont investir 7 millions d’euros dans un nouvel outil de trituration de soja sur le site de Rethel (Ardennes), annonce un communiqué du 27 avril. Les travaux « commenceront fin 2023 pour une mise en service au printemps 2024. L’outil permettra la trituration de 25 000 tonnes de graines de soja locales et françaises par an, 100 % non-OGM et pour moitié en culture biologique. »

Pour la nutrition animale, ce nouveau site de trituration « répond à l’amélioration de l’autonomie protéique des filières d’élevage en disposant de tourteaux de soja non-OGM issus d’une filière locale à traçabilité contrôlée. Il répond également à l’enjeu prioritaire de réduire l’importation de tourteaux de soja biologiques provenant de pays hors Europe. Pour la production végétale, l’objectif est d’encourager la culture de graines de soja sur le territoire pour apporter des solutions de diversification des assolements et accélérer la transition agricole en intégrant plus d’oléo-protéagineux dans les rotations des cultures. Les travaux du projet Arpeege (Autonomie protéique des élevages) ont mis en évidence un potentiel de production de soja sur le territoire Grand-Est. La cartographie indique que certaines zones sont propices à la culture du soja tant par la nature des sols que par le niveau de pluviométrie requis. »

BC

A télécharger :

Baisse du prix des intrants en mars (ministère de l’agriculture, 23 mai 2023)

Bulletin hebdomadaire des filières ruminants (Interbev, 11 mai 2023)

Hausse historique du prix des intrants en 2022 (ministère de l’agriculture, 28 avril 2023)

Lisez également

Salers et Simmental en tête d’affiche

Le Sommet de l’élevage se tiendra du 1er au 4 octobre prochains à Cournon-d’Auvergne.