La collecte a diminué de 1,5 % en 2021

Le repli de la production s’accompagne d’une hausse moyenne de 8,6 % du prix du lait.

Ainsi que le laissaient attendre les sondages hebdomadaires de FranceAgriMer, la collecte a fortement reculé en décembre 2021 (-2,7% sur un an), tirant un peu plus à la baisse le cumul annuel (-1,5% à 25,5 milliards de litres), indique le ministère de l’agriculture dans sa note laitière mensuelle publiée le 15 février. Sur l’ensemble de l’année 2021, la proportion de lait AOP/IGP s’établit à 16,9% (16,3% en 2020), celle de lait bio à 5,2% (4,7% en 2020).

En 2021, le prix du lait standard (38/32) conventionnel (hors bio et AOP/IGP) s’établit à 362 €/1000 l (+10,2% sur un an). Le prix du lait bio standard atteint 456,4 €/1000 l (-1,5%). Entre novembre 2020 et novembre 2021, l’indice de prix des laits AOP/IGP progresse de 7,5 points. Tous types de lait confondus, le prix du lait a atteint en moyenne 379 €/1000 l (+8,6% sur un an) en 2021.

La collecte de lait de vache s’est maintenue dans le rouge depuis le début de l’année 2022, ainsi que le montre à nouveau la semaine 5.

La production d’aliments composés destinés aux vaches laitières a progressé de 0,9 % en 2021 pour s’établir à 2,66 millions de tonnes (Mt), indique la note de conjoncture Snia-LCA du 17 février. En revanche, les aliments pour « autres bovins » (1,09 Mt, – 4,3 %) et le mash (0,9 Mt, – 5,7 %) diminuent et conduisent à un repli global des fabrications d’aliments bovins (3,75 Mt, – 0,7 %).

BC

A télécharger :

Tableau de bord hebdomadaire des produits laitiers (FranceAgriMer, 4 mars 2022)

Tableau de bord hebdomadaire des produits laitiers (FranceAgriMer, 14 fév. 2022)

Excédent agroalimentaire de 8,2 Md€ en 2021 (ministère de l’agriculture, 15 fév. 2022)

Lisez également

Un guide du bâtiment laitier

Le Cniel publie « Construire un bâtiment pour le troupeau laitier : démarche, outils, acteurs …