Le bœuf Normand monte en gamme

Le cahier des charges de la STG « Bœuf traditionnel de race Normande » est officiellement défini.

Le bulletin officiel du ministère de l’agriculture a publié, le 11 août, le cahier des charges de la spécialité traditionnelle garantie (STG) Bœuf traditionnel de race Normande, homologué une semaine auparavant par arrêté du 28 juillet 2022. Seul est encore attendu l’enregistrement de cette nouvelle STG par la Commission européenne.

Le mode d’élevage du Bœuf traditionnel de race Normande « repose sur un itinéraire technique simple qui a peu évolué depuis la seconde guerre mondiale, résume le cahier des charges. Il est basé sur l’alternance saisonnière pâturage/stabulation qui privilégie l’herbe pâturée sur 7 mois de l’année, et l’herbe conservée pendant la période hivernale. Ce système d’élevage permet de favoriser une croissance lente des animaux. L’alimentation du Bœuf traditionnel de race Normande exclut le maïs ensilage et tous les aliments issus d’organismes génétiquement modifiés. »

Le Bœuf traditionnel de race Normande « est une viande bovine obtenue à partir d’un mâle castré de race normande âgé de 30 à 48 mois (…) Les carcasses sont classées au minimum O= avec un état d’engraissement noté 3 ou 4. Le poids minimum est de 380 kg pour les carcasses classées O+ et de 410 kg pour les carcasses classées O=. »

Bien-être animal

« La castration a lieu avant l’âge de 7 mois (210 jours). Une anesthésie et/ou analgésie est obligatoire pour la pratiquer. Lorsqu’un ébourgeonnage ou un écornage est réalisé, une anesthésie et/ou analgésie, ainsi qu’une désinfection des plaies sont obligatoires. »

« Les animaux disposent en bâtiment d’au moins 6 m²/UGB. Pour les animaux de plus de 36 mois, cette surface est portée à 8 m²/UGB. Les animaux disposent de 0,7 m/UGB à l’auge et d’au moins une place par animal lorsqu’une contention est mise en place (cornadis, barres obliques…). Les caillebotis intégraux sont interdits. Le plein air intégral est autorisé. »

BC

A télécharger :

Bulletin hebdomadaire des filières ruminants (Interbev, 7 sept. 2022)

Les abattages bovins toujours en repli (ministère de l’agriculture, 2 sept. 2022)

Bulletin hebdomadaire des filières ruminants (Interbev, 31 août 2022)

Note de conjoncture sur les viandes rouges (FranceAgriMer, 29 août 2022)

Bulletin hebdomadaire des filières ruminants (Interbev, 24 août 2022)

Bulletin hebdomadaire des filières ruminants (Interbev, 18 août 2022)

(Crédit photo : Michel Frêné Conseil)

Lisez également

Bio : « La distribution aggrave la crise »

La FNSEA dénonce un écart croissant entre les prix à la production et en magasin. …