Le lait délaisse la Bretagne

Le déclin de la production laitière bretonne envisagé d’ici à 2030 (-5%) contraste avec les hausses attendues dans les autres bassins de l’arc atlantique, en particulier l’Irlande (+21%).

Partenaire du projet européen Dairy 4 Future, l’Institut de l’élevage (Idele) vient de mettre en ligne une étude sur l’élevage laitier dans l’espace atlantique. Ont été passés en revue l’Irlande, l’Ecosse, le Pays de Galles, l’Angleterre, la Normandie, la Bretagne, les Pays de la Loire, le Pays basque, la Galice, le Portugal et les Açores.

Les perspectives dessinées par ce projet européen sont résumées par Cathal Buckley, chargé de recherche au Teagasc (l’Inrae irlandais) : « Hormis la Bretagne (1), qui prévoit une baisse de volume de production d’environ 5%, les autres régions étudiées de la zone atlantique prévoient une augmentation du volume de lait produit jusqu’en 2030. Cette croissance est fortement marquée en Irlande (+21%), plus modérée dans les autres régions (de +9% à +15%), excepté au Pays basque ou les projections sont de l’ordre de +2%. »

« La Galice, la Bretagne, le sud-ouest de l’Angleterre et le Pays basque prévoient un déclin du cheptel de vaches laitières de -3% à -13%. Dans le même temps, le Pays de Galles, l’Ecosse et la République d’Irlande tablent sur une augmentation du nombre de vaches laitières de respectivement +3%, +10% et +17%. »

« Des exploitations plus grandes »

« Une tendance constante dans les régions de l’Atlantique nord concerne la diminution de la population d’éleveurs laitiers et l’augmentation de la taille de l’exploitation laitière moyenne. La Galice devrait connaitre la plus forte baisse du nombre d’exploitations laitières (-49%), suivie par le sud-ouest de l’Angleterre (-37%), la Bretagne (-32%), le Pays de Galles (-30%) et l’Écosse (-24%). L’Irlande du Nord (-15%) et la République d’Irlande et le Pays basque (-10%) devraient connaitre une baisse plus modérée. »

« Avec ces baisses du nombre de fermes, la surface moyenne des exploitations laitières suivra la tendance inverse. Les trois régions de l’Espace Atlantique qui affichent la plus grande réduction du nombre d’exploitations (sud-ouest de l’Angleterre, Bretagne et Galice) verront probablement la plus forte hausse en parallèle de la taille moyenne de leurs exploitations d’ici 2030 (+35 % à +46%). L’Irlande du Nord et l’Ecosse affichent la même tendance (+18/19%), suivies par l’Irlande (+10%), le Pays de Galles (+8%) et le Pays basque (+5%). »

« Toutes les régions prévoient une augmentation de la taille du troupeau moyen entre 2019 et 2030. Cependant, l’ampleur de cette augmentation varie considérablement. La Galice prévoit la plus forte d’augmentation (+69%), suivie du sud-ouest de l’Angleterre (+54%), du Pays de Galles (+47%) et de la Bretagne (+34%). Viennent ensuite l’Ecosse et la République d’Irlande (+18 et +22%), l’Irlande du Nord (+13%) et le Pays basque (+9%). »

Moins d’intrants

« L’utilisation de concentrés associée à la production laitière devrait augmenter au Pays de Galles (+16%), en Galice (+7%) et en Irlande du Nord (+4%), tandis que l’utilisation de concentrés en Écosse devrait rester stable. Des baisses sont prévues dans le sud-ouest de l’Angleterre (-6%) et en Bretagne (-5%), et de façon plus spectaculaire au Pays basque (-22%) et en République d’Irlande (-47%). »

« A part pour le sud-ouest de l’Angleterre (+3%), la projection prévoit une production de lait avec des quantités réduites d’engrais azotés dans toutes les régions étudiées. Ces projections varient de -33% pour le Pays basque, -10 et -15% pour l’Écosse et l’Irlande du Nord/République d’Irlande, à 6% et -5% pour le Pays de Galles et la Bretagne. La Galice prévoit de rester aux niveaux actuels », rapporte encore Cathal Buckley.

BC

(1) Dans une publication (à télécharger ci-dessous) relative au revenu des producteurs de lait présentée le 8 décembre 2022 aux Rencontres autour des recherches sur les ruminants (3R), Vincent Chatellier (Inrae) et Christophe Perrot estiment, eux aussi, qu’une « période baissière » de la collecte « semble être engagée depuis le début de 2020 » en Bretagne, « première région avec un cinquième du lait français ».

A télécharger :

Tableau de bord européen des produits laitiers (DG Agri, 4 janv. 2023)

Tableau de bord hebdomadaire des produits laitiers (FranceAgriMer, 27 déc. 2022)

Conjoncture lait de montagne 4e trimestre 2022 (Cniel)

La collecte dans le rouge depuis un mois (FranceAgriMer, 20 déc. 2022)

Conjoncture laitière (Chambres d’agriculture, 16 déc. 2022)

La collecte en petite forme (FranceAgriMer, 13 déc. 2022)

Tableau de bord hebdomadaire des produits laitiers (FranceAgriMer, 12 déc. 2022)

Les exploitations laitières bretonnes en transition (Chambre d’agriculture, 3R, 8 déc. 2022)

Le revenu des producteurs français de lait de vache (Inrae/Idele, 3R, 8 déc. 2022)

 

Lisez également

« 15 000 € pour les bio »

« Sans un soutien fort et direct aux producteurs, l’avenir de l’agriculture biologique est compromis », alerte …