Le maïs fourrage réévalué à la baisse

Au 1er octobre 2022, la production de maïs fourrage est estimée à 14,3 Mt, contre 14,5 Mt attendu au 1er septembre, en forte baisse par rapport aux années précédentes.

« La production de maïs (y compris semences) est révisée à la baisse, à 11,4 Mt » (millions de tonnes), indique le ministère de l’agriculture dans une publication Agreste du 11 octobre. « Elle diminuerait de 26,4% par rapport à la très bonne récolte 2021 et de 17,9% par rapport à la moyenne quinquennale, sous l’effet d’une baisse conjointe des surfaces (-77 000 ha sur cinq ans) et du rendement (-12,3 q/ha sur cinq ans). À mi-récolte (d’après Céré’Obs, 51% de la récolte est effectuée au 26/09), le rendement du maïs grain (hors semences) est estimé à 81,8 q/ha. Ce serait le plus faible rendement observé depuis 2005, en lien avec la sécheresse qui a affecté l’ensemble du territoire. Le rendement du maïs irrigué (103,1 q/ha) diminuerait ainsi de 6,9% par rapport à la moyenne quinquennale. Pis encore, celui du maïs non irrigué (70,9 q/ha) chuterait de 15,6% sur cinq ans. La production de maïs fourrage (14,3 Mt) serait également en forte baisse, de 19,2% sur un an et de 17% par rapport à la moyenne 2017-2021. Par ailleurs, la répartition des surfaces entre le grain et l’ensilage est susceptible d’évoluer d’ici la fin de la récolte. »

Moins de protéagineux

« Au 1er octobre 2022, la récolte globale de céréales, estimée à 61 Mt, est bien moindre que celle de 2021 (67,7 Mt) et que la moyenne 2017-2021 (65,5 Mt). A l’exception des orges d’hiver, toutes les céréales subissent un recul de la production, en particulier le blé tendre (-4,8%), le blé dur (-15,5%) et les céréales de printemps. La récolte d’oléagineux est estimée à 6,8 Mt, en forte hausse (+18,5%), tirée par le net rebond du colza (+36,3%), alors que les récoltes de tournesol et de soja (respectivement estimées à 1,8 Mt et 0,4 Mt) sont en baisse sur un an : la hausse des surfaces ne suffit pas à compenser la baisse des rendements. La production de protéagineux s’établit à 0,7 Mt (-21,3% sur un an et -16,5% sur cinq ans). Le rendement des betteraves industrielles est réévalué à la baisse, à 81,9 t/ha, un niveau légèrement inférieur à la moyenne 2017-2021 (82,4 t/ha) et très en deçà de 2021 (85,5 t/ha). La production serait de 32,9 Mt (-4,2% sur un an). La production de pommes de terre de conservation et demi-saison est estimée à 6 Mt (-9% sur un an) ; le rendement serait de 39,2 t/ha (-10,7% sur un an) », toujours selon le ministère de l’agriculture.

BC

A télécharger :

Bilan de campagne maïs fourrage 2022 (Arvalis, 16 nov. 2022)

Note de conjoncture mensuelle sur les grandes cultures (FranceAgriMer, 2 nov. 2022)

Synthèse conjoncturelle grandes cultures (FranceAgriMer, 31 oct. 2022)

Ruée sur les aliments bovins en août (Snia/LCA, 28 oct. 2022)

Guide technique national des fourrages biologiques (Chambres d’agriculture, 14 oct. 2022)

Bulletin de situation hydrogéologique (BRGM, 13 oct. 2022)

Qualité du blé tendre 2022 (FranceAgriMer, 12 oct. 2022)

Qualité de l’orge fourragère 2022 (FranceAgriMer, 12 oct. 2022)

Qualité du triticale 2022 (FranceAgriMer, 12 oct. 2022)

Conjoncture céréalière (FranceAgriMer, 12 oct. 2022)

Bilans céréaliers 2022-2023 (FranceAgriMer, 12 oct. 2022)

Bilans oléo-protéagineux (FranceAgriMer, 11 oct. 2022)

Lisez également

Les prairies se reprennent

La douceur des températures et le retour de la pluie ont permis de compenser en …