Le prix de campagne à 400 €/1000 l

Le prix de base du lait devrait se situer entre 390 et 430 €/1000 l pour les clôtures de l’hiver 2022/2023, selon Cerfrance.

« La décroissance de la collecte des bassins exportateurs crée une forte tension sur les marchés. Le beurre ne cesse de grimper et atteint 7 000 €/t, tandis que la poudre de lait écrémé redescend autour de 3 500 €/t. La valorisation beurre-poudre, sujet de désaccord interprofessionnel, devrait être supérieure à 500 €/1000 l sur l’année civile » 2022, prévoit l’Atelier des études économiques Cerfrance dans une publication du 24 octobre.

« Malgré de grandes difficultés rencontrées par les laiteries pour intégrer la hausse des matières premières industrielles (MPI) dans leur prix de vente ‘sortie usine’, le prix du lait à la production s’envole. Les clôtures de septembre 2022 marquent des hausses du prix du lait conventionnel entre + 40 et + 65 €/1000 l selon les laiteries. Les clôtures de l’hiver 2022/2023 (décembre 2022 à mars 2023) devraient voir le prix de base franchir le seuil symbolique de 400 €/1000 l pour se situer entre 390 et 430 €/1000 l (+ 55 à + 80 €/1000 l selon les laiteries). »

« En parallèle, les charges des exploitations laitières sont aussi en très forte hausse. Leur impact sera variable, mais tous les éleveurs doivent réfléchir aux adaptations les plus pertinentes pour leur système », conclut Cerfrance.

BC

A télécharger :

Tableau de bord économique mensuel (Cniel, 16 nov. 2022)

Prix de revient du lait (Cerfrance Bretagne, octobre 2022)

Tableau de bord européen des produits laitiers (DG Agri, 9 nov. 2022)

Tableau de bord hebdomadaire des produits laitiers (FranceAgriMer, 4 nov. 2022)

Tableau de bord hebdomadaire des produits laitiers (FranceAgriMer, 28 oct. 2022)

Note mensuelle de conjoncture laitière (FranceAgriMer, 28 oct. 2022)

La conjoncture laitière au 26 octobre 2022 (Cniel, 27 octobre 2022)

A visionner : Vidéo mensuelle de conjoncture laitière (Benoît Rouyer, Cniel, 25 oct. 2022)

Lisez également

Les prairies se reprennent

La douceur des températures et le retour de la pluie ont permis de compenser en …