Les prix agricoles ralentissent

Les prix du lait et de la viande bovine, au plus haut depuis le début de l’année, contribuent le plus, par leur poids relatif dans la production, à une augmentation globale de 16,8 % en octobre.

« En octobre 2022, pour le sixième mois consécutif, les prix à la production de l’ensemble des produits agricoles décélèrent sur un an (+ 16,8 %, après + 19,6 % en septembre) », note le ministère de l’agriculture dans une publication Agreste du 30 novembre. « Les prix restent toutefois élevés, supérieurs de près d’un tiers aux prix moyens 2017-2021. »

« Malgré la décrue des cours des céréales depuis les pics atteints au printemps, les prix restent très fermes. Ils fluctuent au gré du contexte géopolitique (explosion d’un pont en Crimée, suspension par la Russie de l’accord sur le corridor en mer Noire puis réintégration). La détente est plus nette pour les prix des oléagineux, en retrait pour la première fois depuis le début de l’année ; elle est toutefois toute relative, les cours demeurant bien au-dessus de ceux de la moyenne quinquennale (+ 48,8 %). »

+ 32,8 % pour les gros bovins, + 24,5 % pour le lait

« En octobre, les cours des gros animaux sont les plus gros contributeurs à la hausse des prix de l’ensemble des produits agricoles, sous l’effet principalement de la fermeté des cours des bovins (+ 32,8 % sur un an pour les gros bovins, NdlR) et des porcins. L’offre de viandes bovine et porcine reste limitée, ce qui maintient les cours bien au-dessus de ceux d’octobre 2021 et de la moyenne 2017-2021, et au plus haut depuis le début de l’année. »

« Les prix du lait de vache (+ 24,5 % sur un an, NdlR) continuent de s’apprécier, conséquence de disponibilités laitières réduites et de coûts de production croissants. Face à une offre réduite par l’influenza aviaire, les prix des œufs sont au plus haut (+ 79,6 % sur un an, NdlrR). »

BC

A regarder : vidéo mensuelle de conjoncture laitière (Cniel, 3 déc. 2022)

A télécharger :

Conjoncture grandes cultures (FranceAgriMer, 22 déc. 2022)

Conjoncture lait de vache (FranceAgriMer, 22 déc. 2022)

Conjoncture des viandes rouges (FranceAgriMer, 21 déc. 2022)

Bulletin hebdomadaire des filières ruminants (Interbev, 21 déc. 2022)

Conjoncture des viandes rouges (FranceAgriMer, 21 déc. 2022)

Abattages en baisse et prix élevés en novembre (ministère de l’agriculture, 20 déc. 2022)

Conjoncture laitière (Chambres d’agriculture, 16 déc. 2022)

Bulletin hebdomadaire des filières ruminants (Interbev, 14 déc. 2022)

Tableau de bord hebdomadaire des produits laitiers (FranceAgriMer, 12 déc. 2022)

Bulletin hebdomadaire des filières ruminants (Interbev, 8 déc. 2022)

Tableau de bord UE des produits laitiers (DG Agri, 7 déc. 2022)

Repli des abattages de bovins (ministère de l’agriculture, 30 nov. 2022)

Bulletin hebdomadaire des filières ruminants (Interbev, 30 nov. 2022)

Note de conjoncture viandes rouges (FranceAgriMer, 29 nov. 2022)

Note de conjoncture lait de vache (FranceAgriMer, 29 nov. 2022)

Lettre ouverte de la filière bio aux distributeurs (28 nov. 2022)

Tableau de bord hebdomadaire des produits laitiers (FranceAgriMer, 25 nov. 2022)

Conjoncture laitière au 24 novembre 2022 (Cniel)

(En photo : Ovalie, la vache Salers égérie du SIA 2023)

Lisez également

« 15 000 € pour les bio »

« Sans un soutien fort et direct aux producteurs, l’avenir de l’agriculture biologique est compromis », alerte …