L’herbe est abondante

La production cumulée des prairies permanentes est supérieure de 10 % à la pousse de référence.

« Au 20 juillet 2021, la production cumulée des prairies permanentes est supérieure à la norme au niveau national », indique le ministère de l’agriculture dans une publication Agreste du 29 juillet. « L’indice Isop (Informations et suivi objectif des prairies) s’établit à 110. La part de pousse réalisée à cette date est supérieure de 7 points à celle de la période de référence alors qu’un mois auparavant elle était légèrement déficitaire : elle représente désormais 83 % de la pousse annuelle contre 76 % pour la référence 1989-2018. »

« La pousse cumulée est excédentaire en Nouvelle-Aquitaine, Centre-Val de Loire, Ile-de-France, Bourgogne-Franche Comté et Grand Est, elle est normale ailleurs. La situation s’est nettement améliorée dans la plupart des régions à la faveur d’un temps humide et de températures conformes aux normales. »

Un point noir : l’Occitanie

« Le déficit de pousse s’est résorbé dans les Pays de la Loire, il s’est atténué en Occitanie. La situation s’est toutefois dégradée dans l’extrême sud-est. »

« Au 20 juillet, la moitié des régions fourragères ont une pousse excédentaire par rapport à la normale, 9 % sont déficitaires (la moitié des régions fourragères d’Occitanie sont dans ce cas). Plus des deux-tiers des régions fourragères sont excédentaires en Bourgogne, Rhône-Alpes, Centre-Val de Loire, Poitou-Charentes et Limousin. Par rapport au mois précédent, la situation s’est améliorée dans 90 % des régions fourragères, en particulier dans toutes celles de la moitié nord du pays », souligne encore le ministère de l’agriculture.

BC

Lisez également

BouMatic rachète le danois SAC

BouMatic, spécialiste de la traite conventionnelle et des robots, a annoncé le rachat de SAC, un concurrent danois.