Lidl promet 500 €/1000 l

L’enseigne « s’engage à aller vers une rémunération aux éleveurs laitiers à 500 €/1000 l, prix de base » pour sa marque de lait de consommation.

« Face aux difficultés inédites rencontrées par les éleveurs français et notamment la forte hausse des coûts de production subie par les acteurs de la filière laitière, l’engagement que Lidl a tissé de longue date auprès de la filière laitière fait désormais autorité dans le paysage de la grande distribution. Aujourd’hui plus que jamais, l’enseigne réaffirme son souhait de soutenir ses acteurs et de leur assurer une rémunération plus juste, en s’engageant à aller vers un prix du lait de 500 €/1000 l », annonce le distributeur dans un communiqué du 9 septembre.

« Cette augmentation, qui formalise des prix rémunérateurs pour les agriculteurs, sera appliquée sur tout le lait de consommation de la marque de distributeur de l’enseigne (Envia), afin de proposer des produits toujours plus responsables auprès des consommateurs. Pour rappel, Lidl ne propose pas de 1er prix dans les rayons de ses supermarchés. Ces produits, attractifs pour les consommateurs par leur prix défiant toute concurrence et encore plus sollicités dans le contexte inflationniste actuel, ne permettent pas en réalité de garantir un revenu juste pour les éleveurs. »

Selon Michel Biero, Directeur Exécutif Achats Lidl France, « les laits 1er prix sont destructeurs de valeurs pour la filière. Le lait 1er prix ne permet évidemment pas de rémunérer correctement les éleveurs pour leur travail, encore moins dans le contexte actuel. En tant que distributeur, nous avons la responsabilité et il est de notre devoir de contribuer à une meilleure rémunération des producteurs, à la hauteur de leurs efforts quotidiens. »

BC

A téléchargerTableau de bord hebdomadaire des produits laitiers (FranceAgriMer, 16 sept. 2022)

A visionnerVidéo mensuelle de conjoncture laitière (Cniel, 16 sept. 2022)

 

Lisez également

Bio : « La distribution aggrave la crise »

La FNSEA dénonce un écart croissant entre les prix à la production et en magasin. …