Net repli du cheptel bovin en 2020

Le cheptel laitier a diminué de 3,6% l’an passé, le cheptel allaitant de 0,8%. Le nombre de vaches recule deux fois plus vite en lait qu’en viande.

FranceAgriMer dénombre 18,168 millions de bovins en France au 1er janvier 2021, soit 1,9% de moins qu’au 1er janvier 2020, montre le tableau de bord de la population bovine mis en ligne le 28 janvier. Le cheptel laitier compte 7,397 millions de têtes (-3,6%), le cheptel allaitant 10,771 millions de têtes (-0,8%). Les naissances de veaux laitiers recensées en décembre 2020 diminuent de 3,7% sur un an, celles de veaux allaitants de 0,5%, alors que celles de veaux croisés augmentent de 0,3%.

L’effectif de vaches laitières de plus de 36 mois s’établit à 2,943 millions (-3,2%) au 1er janvier 2021, celui de vaches allaitantes à 3,812 millions (-1,6%). Le nombre de mâles laitiers diminue – parfois très fortement – ou se maintient tout juste, quel que soit leur âge. En allaitant, la population de mâles progresse dans les tranches d’âge 0-12 mois et 20-36 mois.

BC

A lire également : Moins de viande bovine en 2021 (21 janvier 2021)

A télécharger :

Dossier annuel bovins viande (Institut de l’élevage, 3 février 2021)

Les prix des animaux du 18 au 24 janvier 2021 (FranceAgriMer, 1er février 2021)

Légère hausse des abattages de vaches en décembre 2020 (ministère de l’agriculture, 29 janvier 2021)

Bulletin hebdomadaire des filières ruminants (Interbev, 28 janvier 2021)

Lisez également

Méthanisation : quand la justice s’en mêle

La Confédération paysanne s’estime « légitimée à agir contre les dérives de la méthanisation » par un jugement …