Dernières nouvelles

Repli de l’excédent commercial laitier

Les importations de produits laitiers ont davantage augmenté que les exportations en 2022, mais le solde demeure positif (3 Md€).

« Avec un total de 8,9 milliards d’euros (Md€) en 2022, le chiffre d’affaires français à l’export des produits laitiers a augmenté de 16% par rapport à 2021 », note FranceAgriMer dans un rapport de mai 2023. « Une dynamique haussière a en effet animé les exportations françaises en valeur, et ce vers toutes les destinations principales. Cette évolution est à relier avec la flambée des prix des produits laitiers, initiée fin 2021, qui a perduré sur l’année 2022. Les prix du beurre et de la poudre maigre ont été particulièrement élevés, tout comme ceux du lactosérum en début d’année, ou encore ceux de la poudre grasse. Toutefois, en volume, les exportations se sont repliées pour bon nombre de types de produits laitiers entre 2021 et 2022. On note par exemple une diminution des exportations de poudre maigre (-17% en volume, mais +16% en valeur), ou bien de lactosérum (-19% en volume, mais +15% en valeur). Certains produits sont restés stables en volume, comme les fromages, tandis que les poudres infantiles font partie des seuls produits dont les envois ont augmenté en volume en 2022. Les exportations totales se sont donc améliorées en valeur uniquement, et ceci à la fois vers les pays membres de l’UE et vers les pays tiers. Malgré cette hausse, les parts de marché françaises se sont tassées de 0,6% par rapport à 2021. »

« Au sein de l’UE, l’Allemagne et la Belgique sont restées les destinations privilégiées des produits laitiers français. Vers l’Allemagne, les exportations (en valeur) sont essentiellement composées de fromages (+4% en valeur en 2022, et 45% de la progression du total produits laitiers), et les envois en valeur de produits secs ont fortement progressé (poudre de lait écrémé, poudre grasse, lactosérum). Vers la Belgique, les exportations françaises en valeur sont ici aussi majoritairement composées de fromages, mais près du tiers de la progression de la valeur en 2022 est explicable par la hausse en valeur des envois de beurre. Vers l’Italie, la progression des exportations en valeur a été portée par les fromages ainsi que par le lait et la poudre maigre. »

La Chine, premier débouché

« Parmi les pays tiers, la Chine est restée la première destination des produits français. En valeur, le principal produit qui y est exporté est la poudre infantile, et c’est aussi ce produit qui explique quasiment 75% de la hausse en valeur des exportations françaises. Cette hausse a aussi été visible en volume (+18%), les exportations françaises ayant repris après trois années de diminution. Les principaux concurrents de la France pour ce produit et cette destination sont les Pays-Bas, qui en 2022 ont reporté vers la Chine une partie des volumes de poudres infantiles habituellement destinés à la Russie. Vers le Royaume-Uni, deuxième destination hors UE en valeur, la progression des fromages explique en majorité la progression du total des exportations de produits laitiers. Cette évolution en valeur ne s’explique que par la hausse des prix des produits exportés car les volumes ont de nouveau diminué en 2022 (-5%). L’Irlande, premier concurrent de la France pour cette destination, et également sur les fromages, a connu également une baisse de ses envois vers le Royaume-Uni. Ce dernier a pourtant accru ses importations en volume en 2022, grâce aux fromages venant d’Allemagne, du Danemark et d’Italie. »

« En parallèle de cette dynamique haussière des exportations françaises, les importations ont encore plus fortement progressé en valeur (+36%), toujours en lien avec la flambée des prix et notamment via le renforcement des achats de beurre, ce qui a contrebalancé la progression des exportations et affecté négativement le solde des échanges français, qui s’est établi à + 3 Md€ (- 0,4 Md€) », conclut FranceAgriMer.

BC

A télécharger :

Tableau de bord hebdomadaire des produits laitiers (FranceAgriMer, 23 juin 2023)

Nouvelle dégradation du commerce agroalimentaire (ministère de l’agriculture, 12 juin 2023)

Conjoncture des produits laitiers (Chambres d’agriculture, 9 juin 2023)

Indicateurs de conjoncture du lait de vache (FranceAgriMer, 8 juin 2023)

Indicateurs de conjoncture du lait de vache bio (FranceAgriMer, 8 juin 2023)

Tableau de bord européen des produits laitiers (DG Agri, 7 juin 2023)

Tableau de bord hebdomadaire des produits laitiers (FranceAgriMer, 1er juin 2023)

Les prix des bovins et du lait ralentissent (ministère de l’agriculture, 31 mai 2023)

Conjoncture mensuelle du lait de vache (FranceAgriMer, 31 mai 2023)

Lisez également

Danone cherche 100 Ml

Le groupe renforce ses dispositifs d’accompagnement à l’installation.